Commençons la première review de ce blog avec une série coup de coeur.

Apparue l’année dernière sous le titre Spartacus : Blood and Sand, la série de la petite chaîne Starz a donné lieu à polémique vu qu’elle offrait moultes scènes de sexe autant féminines que masculines.

Outre d’autres qualités, la série a aussi fait les unes des sites de séries car son acteur principal, Andy Whitfield, a développé un cancer ce qui lui a fermé les portes de la saison 2. La chaine, qui souhaitait conserver l’importante audience générée, a mis en place une préquelle qui se situe quelques temps avant l’arrivée de Spartacus.

Spartacus : Gods of the arena raconte donc comment la Maison Batiatus (le ludus de Quintus Batiatus, incarné magnifiquement par Jon Hannah – La Momie-) est devenue ce qu’elle est devenue.
Après cette introduction passons aux 5 épisodes diffusés sur les 6 !

On prend la même recette et on recommence. Sexe, violence et trahisons sont le lot épisodique de la série qui sait vraiment offrir uns pectacle visuel étonnant et détonnant. La réalisation est toujours inspirée, les effets appuyés et la série divertissante !
Ce n’est pas une série réaliste et on le sait dès les premières images. Ici, Batiatus et Lucretia (incarnée par Lucy Lawless) prennent les devants et doivent gérer au mieux leur armée de gladiateurs et d’esclaves. Crixus, déjà présent dans la première série, n’est qu’un débutant, Oenameus n’est pas encore le Doctore, bref on s’attend à ce que les nouveaux personnages disparaissent sous le glaive de n’importe qui.

Chaque épisode a son pesant de gore et de sexe et ce qu’on retient cette saison est le ludus qui se transforme en lupanar pour le plaisir de romans plus vils que jamais.

La figure de Spartacus ne manque pas vraiment dans cette préquelle tant les autres personnages ont un charisme immédiat. Ce qu’on peut noter comme point négatif et la courte saison. Seulement 6 épisodes pour cette année ce qui permet d’aller dans le vif du sujet.

On attend désormais le dénouement prévu la semaine prochaine mais aussi la saison 2 de Blood and Sand pour savoir si l’absence d’Andy Whitfield (remplacé par Liam McIntyre) marquera le programme. Mais il y a également une autre chose à noter. Gods of the arena n’a pas parlé de Spartacus et met en avant deux personnages principaux qui ne seront pas dans la saison 2 de Blood and Sand. Le public sera t-il au rendez-vous pour un programme encore une fois différent des débuts ?