Reviews

Revoir Les Chevaliers du Zodiaque / Saint Seiya : neige, drames et cosmo énergie (Asgard, épisodes 74 à 99)

Asgard est un filler, un morceau créé spécialement pour gagner un peu de temps sur le manga. Et quand on se refait l’intégrale de la série, on comprend où s’est trouvé l’inspiration…

Il y a 5 OAV, des créations spécialement faites pour la vidéo ou la télévision. Un seul était diffusé en France, le troisième. je m’en souviens très bien, j’étais sur La Cinq à cette époque en train de regarder en cachette. La Cinq? Oui cette chaîne défunte, avait les droits de diff de ce téléfilm.

Arc Asgard (Episodes 74 à 99)

Et parmi ces 5 OAV, 4 sont de l’époque du premier dessin animé, entre 87 et 89. Le second est celui qui nous intéresse le plus car il s’appelle La Guerre des Dieux et prend place… à Asgard. On ira aussi du côté du premier film, Eris: la légende la pomme d’or car il y a un peu d’inspiration pour cet arc.

On retrouvera donc Hyoga à Asgard (enchaîné dans un cachot) et le royaume d’Asgard avec l’immense statue d’Odin. Certains chevaliers divins sont aussi des inspirations fortes pour ceux de l’arc filler. Dans le premier OAV , un chevalier avec une Lyre et une attaque faite avec les cordes est présent comme le futur chevalier divin, Mime.

Comme les OAV (on y reviendra dans un autre article) sont hors continuité, rien ne doit nous choquer. Mais à voir Asgard et les OAV à la suite, ça fait tiquer.

Asgard est donc un arc de 26 épisodes qui voient nos chevaliers dans le Grand Nord pour sauver la princesse Hilda De Polaris qui semble avoir viré de bord à cause de l’Anneau des Nibelungen. Elle enrôle les chevaliers divins au nombre de 7. Chacun représente une créature issue du folklore nordique.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les armures pètent la classe. Colorées, elles sont encore plus travaillées que celles des chevaliers d’argent. Et la bonne idée d’Asgard est de faire une approche différente de la menace.

Ici, on aide encore Athéna mais c’est plutôt elle qui tente de sauver la planète de raz de marée et autres catastrophes (paris est sous l’eau comme Londres). On se focalise sur Asgard et on ne saura jamais comment est gérée cette catastrophe mondiale au niveau des gouvernements etc.. mais on a l’habitude.

Athéna / Saori tente donc de retarder l’inévitable alors que les chevaliers de bronze doivent aller libérer Hilda de l’emprise de l’anneau. Evidemment, ils feront face, sur leur parcours beaucoup trop délimité, aux 7 voire 8 chevaliers divins.

La première chose qui choque est que nos chevaliers ont de nouvelles armures ! Ces armures sont moins couvrantes (Hyoga ne change quasiment rien dans son design) et un peu plus sobre. On se souvient que c’était une surprise à l’époque, on se disait aussi que de nouvelles figurines allaient arriver… Filous de Bandaï.

armures 2 saint seiya

La seconde chose est qu’il fera froid pendant cet arc. La neige sera là et les vents glaciaux se verront dans chaque plan. On parlera du décor plus tard car niveau animation, il y aura des défauts. Finis les temples et les décors secs de la Grèce, nous sommes dans le Grand Nord et il y aura du blanc partout. Ca n’empêchera personne d’avoir plutôt « chaud » en se baladant bras nus.

La troisième chose est que ces chevaliers divins auront tous un background dramatique poussé et souvent bien tragiques comme il faut. Ce sera le lot des épisodes où la menace rencontre un des chevaliers. Vous l’aurez compris, on reprend le schéma du duel bronze / divin.

Les combats tiendront plus ou moins deux épisodes et demi. Les chevaliers de bronze étant aptes à trouver le septième sens, il ne devrait pas y avoir de problème ? Sauf qu’on retombe dans des travers redoutés : des combats linéaires.

Souvent, on verra que les combattants disent qu’une attaque faite deux fois ne marche pas. Et pourtant, on en aura à chaque fois. Il y aura beaucoup d’introspection et de blabla pour combler des tactiques toujours aussi peu reluisantes pour cet anime. Si DBZ va dans la surenchère, ici, on est dans l’absence de réelle tactique. L’horloge tourne aussi dans cet arc. Alors qu’il fallait douze heures au Sanctuaire, il faut éliminer la menace avant le coucher de soleil et surtout, nouvelle règle du jeu, ramener les 7 saphirs d’Odin, saphir que chaque chevalier divin a à sa ceinture.

saphir odin saint seiya

Les combats sont plutôt variés. On passera sur la gestion du temps et de l’espace car, comme dans le Sanctuaire, ils courent des kilomètres d’escaliers. Et évidemment, chaque chevalier se surpassera pour vaincre les ennemis qui auront, comme chez les Or, certains remords.

Dans le chapitre des redondances également, Shun est encore sauvé par Ikki. Ces deux personnages n’évoluent jamais d’un iota… D’ailleurs le combat de Shun sera quasi un copier coller de son combat dans l’OAV.

Et c’était bien?

Cet arc, malgré du blabla trés « anime », passe vite. Les décors, la menace, les personnages, la psychologie sont un bel ajout à l’univers. Il faut rappeler qu’ils arrivent à introduire Poseidon et Hadés dans l’équation en ajoutant Asgard. Terre / Mer / Cieux / Grand Nord sont les quatre royaumes. Si on commence un peu à se lasser du schéma narratif, on se prend encore et toujours à découvrir les idées d’armure, d’attaque et de climax.

On avait oublié

  • l’armure d’Odin que revêt, évidemment, Seiyar, armure assez vilaine et qui tranche avec le reste.

seiya armure odin

  • Les décors animés avec une répétition agaçante. Combien de fois verra -t-on ces deux glaciers exploser ?

  • La cohérence des décors est souvent oubliée avec Saori qui n’est jamais vraiment sur un même rocher.

  • La bonne idée de conclure l’arc avec une ouverture sur Poseidon dans une cohérence joliment trouvée

 

Laisser un commentaire