diagnosis
On a terminé

Diagnosis (Netflix): la série documentaire que Dr House adorerait

Chroniqueuse pour le New York Times, le docteur Lisa Sanders a lancé Diagnosis, une série d’articles où elle présente un patient souffrant d’une maladie étrange et peut-être orpheline. Avec l’aide des internautes, elle tente de proposer un diagnostic.

Le crowdsourcing a déjà fait l’objet d’une série, Wisdom of the Crowd. L’idée était que les ressources du web pouvaient aider à traquer des criminels. Si la série n’a pas dépassé sa première commande de 13 épisodes (surtout à cause d’un scandale touchant son acteur principal, Jeremy Piven)

Diagnosis profite donc du partage de l’information pour chercher des cas similaires. Et les cas sont suffisamment surprenants et difficiles pour intéresser un docteur comme House qui n’aurait pas renié faire le boulot à la place de Lisa Sanders. La filiation est là puisque Sanders a été conseillère médicale sur la série...

Sur 7 épisodes, tous les cas ne se valent pas dans le domaine de l’intrigant. Les trois premiers sont les plus intéressants par la bizarrerie des cas. Entre les douleurs musculaires chroniques, la paralysie subite ou l’étrange sensation de se retrouver privé de souvenirs, il y a de quoi resté scotché devant ces enquêtes.
On commence par la présentation du patient, le regard de Sanders puis les témoignages des internautes lecteurs. Souvent sortis de nulle part, parfois pertinents, rarement farfelus, ces diagnostics sont ensuite affinés par le patient lui-même.

A l’instar d’un bon épisode de House, on passe en revue les maladies communes (le lupus est présent !) et on arrive souvent à des causes surprenantes. Il faut voir cet homme qui a perdu l’usage de ses jambes progressivement et qui découvre que la cause de tout cas n’est peut-être pas une maladie…

Diagnosis met aussi en lumière le système de soins américain avec ces frais gigantesques. On arrive aussi souvent dans l’histoire même de l’Amérique avec ses oubliés et on peut terminer par ce qui peut toucher tout le monde : le mental. Si beaucoup de médecins semblent passer sur des cas qu’ils jugent psychosomatiques, ce n’est pas une raison pour ne pas chercher à guérir autre chose que le « corps ». L’esprit est important.

A travers ces 7 épisodes, Diagnosis dresse un portrait assez rare de malades qu’on n’essaye même plus de guérir. Plus qu’une série qui se veut sensationnel, c’est avant tout des portraits d’hommes, de femmes, d’enfant qui lutte contre des beaucoup trop de choses. On sort souvent ému et soulagé des épisodes. L’entraide est une chose positive et la voir dans toute sa représentation est importante.

Diagnosis est disponible dès maintenant sur Netflix.

Avatar
Tom Witwicky
Créateur de SmallThings, 1er Geek Picard de la planète Exilé dans le 92

Laisser un commentaire