@GerardDrouot
Concerts Critiques de films

Titanic, l’expérience du ciné-concert

Le 26 juin, nous avons pu assister, grâce aux Gérard Drouot Productions et à Aidem Communication, au Palais des Congrès de Paris à une des trois exceptionnelles représentations de Titanic en ciné-concert, dirigée par Ludwig Wicki On vous dit encore une fois, après Le Seigneur des Anneaux et Gladiator, ce qu’il en a été de l’intérêt de cette redécouverte.

On ne s’en rend pas assez compte quand on ne le vit pas, mais assister à une représentation de ciné-concert au Palais des Congrès est toujours un événement en soi. Une synchronisation parfaite avec l’écran, renforçant une immersion déjà bien aidée par la salle sublime du palais, des musiciens au talent fou et une chanteuse toujours 4 étoiles, c’est bien ce qui attend le spectateur souhaitant concilier cinéma et musique, qui ressortir immanquablement les étoiles dans les yeux à chaque représentation, quel que soit le film. C’est donc, vous l’aurez compris, encore une fois un travail exceptionnel que nous ont proposé l’équipe organisatrice, qui peut être chaleureusement félicitée : la soirée a été royale.

Toutefois, plus qu’un simple atout technique (ce qui est déjà beaucoup pour la sensibilité exacerbée du cinéphile lambda), ce type d’évènement permet aussi la redécouverte de films certes cultes mais parfois malmenés avec le temps, jusqu’à, pour certains, devenir la bête noire de cinéphiles. C’était le cas, en out cas pour ma part, de ce Titanic, pour moi, avant ce troisième (ou quatrième ?) visionnage du film, navet gnangnan, banal et interminable, avec un DiCaprio a fleur bleue dans un de ses seuls mauvais rôles. Force est de reconnaître que l’expérience, qui permet de découvrir les films dans des conditions optimales comme cela n’était pas le cas pour moi et Titanic jusque là, m’a ouvert les yeux sur un certain nombre de points essentiels. Sans me faire adorer le film, cette vision de un autre genre m’a toutefois permis d’en comprendre tous les enjeux, toutes les qualités, et quelques une des raisons des défauts.

Adrien Myers Delarue
Adrien Myers Delarue
Résidant à Paris, A.M.D est fan de Rob Zombie, de David Lynch et des bons films d'horreurs bien taillés. Sériephile modéré, il est fan de cultes comme X-Files, Lost, ou DrHouse, ou d'actualités comme Daredevil ou Bates Motel.

One Reply to “Titanic, l’expérience du ciné-concert

Laisser un commentaire