Critiques de livres Rentrée Littéraire 2014

Fannie et Freddie – deux récits de Marcus Malte

Ce sont deux petits récits publiés sous le nom de Fannie et Freddie que Marcus Malte publie aux éditions Zulma pour la rentrée littéraire. Bien que l’accent soit mis sur Fannie et Freddie qui donne son nom au livre, j’ai finalement préféré Ceux qui construisent les bateaux ne les prennent pas. Si le premier souscrit nettement au genre du thriller, le second, plus austère et sobre, a une consonance œdipienne et la sobriété d’une tragédie classique inachevée qui l’élèvent au-dessus du simple polar.

LaSolutionEsquimauAWLe personnage de Fannie est décrit dès la quatrième de couverture comme « surnommée “Minerve” par ses collègues, parce que son buste tout entier pivote quand on l’interpelle, raideur d’une prodigieuse coquetterie qui dissimule un œil de verre », qualification reprise d’emblée par la majorité des critiques, parce qu’elle est peu ou prou la seule description d’ensemble que nous avons du personnage, ensuite réduit à ses attributs physiques.

Laisser un commentaire