la brea saison 2
Reviews

Critique – La Brea saison 2, épisode 2 : rien à signaler, on arrête les frais ?

La Brea a été une surprise l’année dernière. Terriblement bancale, la série proposait tout de même un aspect brouillon attachant et excitant. La saison 1 se terminait même par une grande envie de voir la saison 2.

La Brea pioche chez Lost sans vergogne et ne s’en cache pas. C’est souvent moyen, maladroit et mal fichu, mais la série avec Natalie Zea intriguait par son désir constant d’aller de l’avant. Série mystérieuse ? La Brea ne l’était pas beaucoup au final. Elle expliquait tout rapidement et il n’y avait pas de grande finalité qui pouvait lui causer du tort contrairement à Lost qui a été affaibli par de trop grandes attentes des spectateurs. Et quand on est la nouvelle série numéro 1 aux USA, on peut se dire que La Brea n’a peut-être pas volé son titre. Et en plus, on parle de paradoxe temporel, alors la série ne pouvait qu’intriguer.

Episode 2

Une question doit se poser : doit-on continuer de regarder La Brea ? Premier argument : ce n’est pas du tout intéressant. Les intrigues s’enlisent et la guerre de clans se profile à l’horizon. Et on ne veut pas d’un The 100 bis qui était devenu sans intérêt.

Second argument : on sait que la série était un succès et que la saison 2 était assurée. Elle aurait donc loisir d’étirer ses intrigues au maximum. La saison 1 avait cet avantage d’avoir un destin incertain. Tout avait été filmé avant sa diffusion et les arcs avançaient très vite. Là, on sent que la série va piétiner. C’est peut-être un mauvais jugement vu que nous ne sommes qu’à l’épisode 2…

La-brea-saison-2

Je ne sais même plus ce qu’il se passe dans cet épisode. On discute beaucoup. En 1988, un chercheur veut en savoir plus sur les sinkholes avec un possible énorme sinkhole à venir.

C’est bien tout ce qui peut retenir un peu l’attention… Ah si, Scott revient en toute fin d’épisode pour raconter ce qu’il a vu à la Tour. On négocie bien les cliffhangers mais suffiront-ils ?

Episode 1

Cette saison 2 reprend donc la suite des événements du season finale. Les « survivants » font face à un peuple primitif dans lequel un jeune garçon se trouve être Gavin. Riley, Josh et le petit garçon prennent un vortex qui les emmène en 1988.

Je ne sais plus qui fait quoi et pourquoi. Les personnages ont tellement été transparents et sans âme qu’il est difficile de s’en soucier. A vrai dire, j’avais totalement oublié que Gavin et compagnie étaient dans le présent… D’ailleurs, le présent est absent de cet épisode !

la brea - Critique - La Brea saison 2, épisode 2 : rien à signaler, on arrête les frais ? la brea saison 2 episode 1

Cet épisode ne propose pas grand-chose à part quelques créatures préhistoriques plutôt bien fichues et un tour vers 1988 qui se limite, pour le moment, qu’à une cassette audio, des sacs fluo et un article de journal étrange. Pour le reste, nous sommes dans un début de guerre de clans stériles comme a pu l’offrir trop souvent The 100. Les idées seront donc concentrées sur le voyage vers 1988 et cette fameuse Tour de Verre que Rebecca Aldridge et Scott (j’avoue, j’ai regardé les noms des personnages) vont visiter.

la-brea-saison-2

Rien de bien excitant dans ce season premiere. Les personnages marchent, sont prisonniers, se sauvent, reviennent au camp, repartent. Syndrôme Lost. Le rythme de la saison 1 avait été poussé par le nombre limité d’épisodes et par un renouvellement loin d’être acquis. Maintenant que la série est lancée, le rythme va sûrement ralentir pour notre plus grand déplaisir.

La Brea débarque sur TF1 très bientôt.

 

Tom Witwicky
Créateur de SmallThings, 1er Geek Picard de la planète Exilé dans le 92

4 Replies to “Critique – La Brea saison 2, épisode 2 : rien à signaler, on arrête les frais ?

  1. Il faut attendre les révélations faites dans l’épisode 6 de la saison 2 pour que les choses s’éclaircissent enfin, alors que les paradoxes temporels, résultant du concept de temps non linéaire à la base de la série, ne cessent de s’accumuler pour maintenir la ligne temporelle originale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *