Critiques de films

Place Publique : sous la plage, les pavés

2018, mais certaines choses ne changent pas. Avec Place Publique, Jaoui et Bacri proposent un nouveau film, toujours plus frais, juste et profond sur le monde dans lequel on vit.

Un jour, une fête à la campagne. Toujours le même genre de film, si particulier et si propre au star system modeste, où on filme une soirée entre grands artistes qui pourrait presque être un documentaire. Blier en avait proposé la version la plus réussie et jusqu’au boutiste avec Les Acteurs, mais le genre est aussi parfois bien proposé aux Etats-Unis, sous un angle souvent plus absurde et moins terre-à-terre (C’est la Fin en avait été une belle preuve). Ici, la frontière est moins claire : chaque acteur est fidèle au personnage qu’on lui connaît, mais la fiction est totale (Bacri est Castro, chanteur vieillissant et désabusé, Jaoui tente de faire tout au mieux mais rien ne lui réussit vraiment, et tout un petit monde les entoure pour leur rappeler l’inanité de leur existence). Par ailleurs, très vite, le film s’échappe étrangement du registre de la comédie pour plonger dans le drame, la satire sociale.

Adrien Myers Delarue
Adrien Myers Delarue
Résidant à Paris, A.M.D est fan de Rob Zombie, de David Lynch et des bons films d'horreurs bien taillés. Sériephile modéré, il est fan de cultes comme X-Files, Lost, ou DrHouse, ou d'actualités comme Daredevil ou Bates Motel.

2 Replies to “Place Publique : sous la plage, les pavés

  1. Bravo pour votre critique qui extirpe si intelligemment la quintessence de ce film si noir et si drôle aussi, et qui tranche avec tous ces abominables scribouillards aigris qui ressassent que chaque nouveau film de Jaoui et Bacri est toujours un peu moins bien!
    Je me demande toujours quel est l’interêt de ces critiques qui n’en sont pas et qui veulent juste assassiner un ouvrage sans tenir compte de la, ou des qualités de celui-ci.
    Merci beaucoup pour votre point de vue qui colle parfaitement à ce que j’ai ressenti en voyant le film !

Laisser un commentaire