Isn't It Romantic ?
Critiques de films

Isn’t It Romantic ? la comédie romantique qui se moque mais en fait pas vraiment, v’voyez?

Après une sortie aux USA, c’est Netflix qui propose Isn’t It Romantic chez nous. Cette comédie romantique qui se moque des comédies romantiques n’a finalement pas réussi sa mission.

Attention, ce film risque de faire débat. Pourquoi? Car il prend le choix de se moquer. Et généralement, quand un film se moque, soit le public est réceptif, soit il se dit que c’est un camouflet facile pour, finalement, ne plus jouer avec ces codes mais les souligner encore plus. Concept à double tranchant, Isn’t It Romantic est un échec de notre côté.

Le film est réalisé par Todd Strauss-Schulson à qui on doit des comédies comme Harold et Kumar 2 ou des séries teen potaches comme The Inbetweeners et Zach Stone Is Gonna Be Famous. Il dirige l’excellent The Final Girls qui était déjà dans le détournement du genre avec le slasher. Le film est écrit entre autres par Dana Fox à qui on doit l’énergique et sympathique Jackpot (What Happens in Vegas avec Cameron Diaz et Ashton Kutcher).

Rebel Wilson joue le premier rôle. enfin diront certains, mais ici, on se demande vraiment si Wilson n’est pas fatiguée de toujours jouer un physique plutôt qu’un talent. Pourquoi l’engager dans un film où on sait que la moitié des gags seront écrits en mettant en avant son physique (« oh, elle tombe, oh elle n’a pas un physique de comédie romantique »…) ?
Liam Hemsworth (frère de), le redouté Adam DeVine (qu’on aime ou déteste, déjà vu dans Pitch Perfect avec Rebel Wilson ou When We First Met déjà critiqué ici et disponible sur Netflix) et l’ex agent du FBI de Quantico Priyanka Chopra qui est une adepte de romance puisqu’elle en a aligné un paquet pour Bollywood.

Isn't It Romantic ?

Nathalie a un job à responsabilité, une collègue super, un voisin louche et n’aime pas les comédies romantiques. Quand elle se fait agresser dans le métro, elle se réveille dans un monde où tout est beau, facile et écrit comme une comédie romantique cliché. La voilà donc héroïne d’une histoire qui la dépasse. Le salaud de service dans la vraie vie (Hemsworth) tombe amoureux d’elle en un clin d’oeil et elle devra surmonter chaque cliché de la RomCom. On sourit avec plaisir en voyant Nath subir les décors outranciers, les gens trop gentils, et les gimmicks méta comme les ellipses qu’elle ressent ou la voix-off qui lui arrive par inadvertance. Seulement, on sent que le script va avoir des difficultés à tenir la longueur.

Alors qu’on pensait que le film allait joyeusement se moquer des RomComs et nous offrir, grâce à l’aspect sans filtre de Rebel Wilson, quelque chose outrancier vis à vis du genre avec une fin couillue et un détournement des codes… on se retrouve avec un film qui retourne sa veste et se dit que, finalement, on se moque du genre mais c’est tellement positif et « feel good »… A cause de cette décision sans risque, le film perd toute puissance, toute ambition et tombe dans une morale qui tombe vraiment dans le cliché. On notera alors que l’on avait deviné la fin dès le début… Et ce n’est pas l’ajout d’une scène finale un peu décalé qui va rattraper le tout.

Isn't It Romantic ?

Isn’t it Romantic n’est qu’un film qui, malgré toute l’énergie de l’entreprise, n’ose pas aller plus loin. La réalisation est pourtant très bonne avec une excellente composition et une photographie efficace. Sur un film de 90 minutes avec 30 minutes d’exposition et 30 minutes plutôt très plaisantes, il reste donc un tiers où le film ne fait que refaire tout ce qu’il a essayé de défaire. Dommage pour ceux qui cherchaient un film qui ne faisait pas dans le blasé ou le cynisme mais plutôt dans la moquerie, Isn’t It Romantic n’ose pas aller plus loin et prend vraiment la comédie romantique pour un plaisir coupable, et ce n’est pas lui rendre justice. Le film respecte alors trop le modèle qu’il veut souligner. Mais où se trouve le respect si on s’en moque? Comme pour The Final Girls, on déconstruit pour reconstruire la même chose.

 

Et pour tous les amoureux du genre, direction l’excellent Films de Lover, référence du genre.

Avatar
Tom Witwicky
Créateur de SmallThings, 1er Geek Picard de la planète Exilé dans le 92

Laisser un commentaire