High Rise
Critiques de films

High-Rise : A viser trop haut, on rate sa cible

Adaptation du roman éponyme de J.G. Ballard datant de 1975, High-Rise est un petit ovni qui va fortement diviser son public. Chez smallthings, nous sommes restés au pied de l’immeuble !

1975. Le Dr Robert Laing, en quête d’anonymat, emménage près de Londres dans un nouvel appartement d’une tour à peine achevée; mais il va vite découvrir que ses voisins, obsédés par une étrange rivalité, n’ont pas l’intention de le laisser en paix…

Mélanie Marie
Mélanie Marie
Du Seigneur des Anneaux aux films de Gus Van Sant, le cinéma me donne envie de partager, d'écrire, de débattre au mieux et dans la joie !

Laisser un commentaire