Jouer à chat est un jeu historique qui a inspiré une bande de copains pendant 25 ans… ce qui a inspiré Tag, comédie US de belle facture.

Adapter un jeu de récréation en film, c’est plutôt original mais adapter une hsitoire vraie relative à ce jeu, c’est encore mieux.
Quand ce jeu a été joué pendant 25 ans par une bande de copains américains et que cette histoire vraie a fait la Une du Wall Steet Journal, c’est le genre d’adapdtation qui attire l’oeil.

Tag est le premier long métrage de Jeff Tomsic. Sorti en plein été US, il n’a pas brillé mais a tout de même rapporté 50 millions de dollars, ce qui en fait, avec Game Night, l’une des comédies US de l’été (souvent produites par Warner d’ailleurs!).

Tag a le mérite d’offrir un beau cast de têtes connues comme Ed Helms (The Office), Jeremy Renner (Avengers), Jon Hamm (Mad Men), Jake Johnson (New Girl), Isla Fischer (Arrested Development), Annabelle Wallis (Peaky Blinders), Leslie Bibb (Popular, The League, About a Boy) et Rashida Jones (The Office, Parks and Rec).

tag

Tag raconte l’histoire simple d’une bande d’amis qui souhaite enfin réussir à « tagger » celui qui n’a jamais été touché au jeu. Et c’est Jeremy Renner qui joue l’intouchable dans un rôle très physique qui apporte un petit plus non négligeable au film. Outre un jeu de chasse assez rythmé, les passages avec Jerry, le personnage joué par Renner, sont toujours très inspirés. Jerry a des techniques de combat extraordinaires et la mise en scène fait tout pour rendre les face-à-face épiques. D’ailleurs, c’est tellement physique l’acteur s’est cassé les deux bras en début de tournage ! On a dû remplacer ces bras par des doublures en images de synthèse sur quelques scènes.

Comme dans toute comédie US, il y a la partie moralisatrice qui est plutôt bien sentie dans ce film avec une belle réflexion avec cette fameuse citation « On n’arrête pas de jouer parce qu’on vieillit. On vieillit parce qu’on arrête de jouer ». La morale est bonne quand le propos et l’exécution vont de paire. Tag réussit bien sur ce tableau. Evidemment, e le concept même ne peut pas être étiré en longueur. On sent dans le second tiers du film un manque minimum d’idées pour que le film soit assez dense. La fin du film est à ce titre décevante car elle ne propose rien de bien original.

tag

Le pari est tout de même réussi puisque Tag est drôle, attachant et généreux. Les acteurs y sont pour beaucoup avec notamment une Isla Fischer psychopathe et sans peur, un Hannibal Buress (comique US) dépressif mais hilarant dans ses réflexions et un trio Helms / Hamm / Johnson très bon. Ils s’en prennent plein la tronche, on rit, on sourit, on prend part à cette chasse originale. Il fallait se dépêcher pour voir ce film aux USA tellement les salles n’ont plus diffusé le film après quelques semaines.

En France, le film n’est pas prévu dans nos salles. Tag sortira en vidéo à la fin du mois aux Etats-Unis et sera donc trouvable en import.