Souvenez-vous, en 2005, Dwayne Johnson n’était pas encore la superstar de maintenant et les adaptations de jeu vidéo était en vogue. Avec Doom, il s’offrait un petit DTV de série B à l’allure de nanar.

Andrzej Bartkowiak (qui?) réalisait ce film qui s’autorisait la délicate transposition du FPS lors d’une scène du film pour éviter de se dire que le film n’a rien à voir avec le jeu. 14 ans après, le jeu vidéo se retrouve à nouveau transposer pour un nouveau Direct-To-Video (en VOD donc) appelé DOOM: ANNIHILATION.

Si le terme Annihilation n’augure rien de bon (Mortal Kombat…), ce Doom n’est pas la suite du film de 2005 mais une nouvelle et indépendante adaptation.

Un groupe de marines de l’espace qui répond à un appel de détresse depuis une base située sur une Lune martienne. Ces derniers découvriront qu’elle a été envahie par des créatures démoniaques qui menacent de créer l’Enfer sur Terre.

Le film est écrit et réalisé par Tony Giglio (Chaos, Timber Falls) avec au casting Amy Manson, Dominic Mafham, Luke Allen-Gale et Nina Bergman (The Car: Road to Revenge, que tout le monde a vu).