manga - One Piece Stampede : Grandiosement épique !
Critique d'adaptation

One Piece Stampede : Grandiosement épique !

« One Piece : Stampede » est le quatorzième film de la franchise One Piece, sorti en avant-première au Grand Rex, ce jeudi 12 septembre 2019 à Paris. Est-ce que c’était bien ? MON DIEU OUI QUE C’ÉTAIT BIEN ! C’ÉTAIT GENIAL, C’ÉTAIT EPIQUE, C’ÉTAIT FABULEUX, C’ETAIT MORTEEEELLLL… Hum, pardon. Cette critique se veut sérieuse un minimum, alors reprenons vite nos esprits.

DONC : « One Piece Stampede » (de son nom japonais ワンピース スタンピード, Wan Pīsu: Sutanpīdo), basé sur la célèbre série d’Eiichirō Oda, réalisé par Takashi Otsuka, célèbre les 20 ans de la franchise animée. Et oui, rappelons-nous que les premiers mangas sont sortis au Japon en 1997, ce qui fait 22 ans déjà… Il faut croire que la formule fonctionne toujours autant car la soirée au Grand Rex était vraiment INCROYABLE, MAGIQUE, UN TRUC DE FOU FURIEUX COMPLÈTEMENT DINNNGUE-pardon, pardon, désolée. Toutes mes excuses, on reprend l’antenne. DONC : ce long-métrage est sorti le 9 août dernier sur l’archipel nippone, et il a fallu beaucoup de travail de la part des éditions Kana pour qu’on puisse le voir dans l’Hexagone. C’est un petit peu scandaleux quand on voit que la France est le deuxième pays consommateur au monde de mangas, mais bon passons… En tout cas, cette avant-première en valait vraiment la peine parce que LE PUBLIC ÉTAIT FOU FURIEUX J’VOUS DIS ! AMBIANCE DE MALADE MON DIEU C’ÉTAIT TROP BIENNNNNN (Se fait poursuivre par des hommes en blouse blanche pour lui filer une camisole de force, la patiente est trop atteinte !)

 

ATTENTION petit disclaimer : Cette critique contient énormément de spoilers majeurs, donc ne lisez pas si vous ne voulez pas gâcher la surprise. En outre, je ne suis pas du tout une experte de One Piece, donc je m’excuse d’avance si des noms de lieux ou de personnages sont écorchés lors de ce texte. Il est possible que ces noms soient en anglais par moments, du fait de mes sources sur internet peut-être pas toujours au point… Si toi, lecteur, tu constates une erreur majeure, n’hésite pas à gentiment l’expliquer, et nous nous ferons un plaisir de la corriger. Merci!

 

manga - One Piece Stampede : Grandiosement épique !

 

RESUMÉ DE LA SOIRÉE ET DU FILM : 

Cette avant-première au Grand Rex a débuté par un tirage au sort et un quiz animé par John Sulo, qui a mis le feu à la scène. Notons la présence de deux youtubers fans de One Piece : « Mont Corvo », qui sont des frères jumeaux ! Certainement une bonne idée de les avoir invités, car ce sont des mordus de la série, à un point tel qu’ils détaillent chaque nouveau scan du manga paru au Japon. Les éditions Kana et Mangarake (spécialiste de la vente de figurines manga en France) étaient partenaires de la soirée. Mais le public était réellement en transe, avec toute une salle qui se tenait debout et chantait le générique de One Piece, exactement comme un hymne national. Voilà un aperçu de l’ambiance ce soir-là au Grand Rex :

WE ARE !! ONE PIECE STAMPEDE GRAND REX 12/09/19

UNE FOLIE, il n'y a pas d'autres mots.Soirée One Piece STAMPEDE au Grand Rex le 12/09/19 :https://www.youtube.com/watch?v=Vb88HvTzhk8Un grand merci à Kana, John Sulo, Mangarake, le Grand Rex et toute l'équipe pour la best soirée de l'histoire.

Publiée par Le Mont Corvo sur Vendredi 13 septembre 2019

 

 

Cette soirée était donc comme un match de foot, comme vous pouvez vous en douter. Toute la salle scandait le nom de « Lu-ffy ! Lu-ffy! Lu-ffy! » dès que celui-ci se battait, et les autres personnages avaient droit à un « WouuuuhoOOOOOOO » à chaque fois qu’ils combattaient de manière stylée. Je me suis demandée quand est-ce que qu’ils allaient faire la ola ou sortir les vuvuzelas dans la salle ! Le grandiose du film l’a disputé au grandiose du public. Je ne regrette pas d’avoir pris mon billet bien en avance pour une ambiance comme celle-ci. C’était plutôt bon enfant et aucun débordement n’a été constaté, du moins, pas de là où j’étais assise. Mais venons-en au film. Celui-ci débute sur un flash-back sur Barbe Noire, à l’époque où il se constitue un équipage parmi les détenus d’une prison. Il remarque la présence de Douglas Bullet, un prisonnier bien plus grand et fort que les autres, qui brise sa cellule et s’échappe… 

De nos jours, nous retrouvons Luffy et tout le reste de son équipage des « chapeaux de paille » : Nami, Nico Robin, Sanji, Tony Tony Chopper, Usopp, Franky, Brook, et l’incomparable Zorro, en train de voguer vers l’Île Delta afin de se rendre vers des festivités qui y ont lieu. En effet, sur cette île, c’est là que Buena Festa a décidé de lancer une chasse au trésor, invitant presque toute la piraterie et les corsaires à se rejoindre pour l’obtenir. Et pas n’importe quel trésor : sur une montagne d’or, se trouve un vieux coffret, qui n’est autre que le trésor légendiare de Gold D. Roger lui-même ! Mais personne ne sait encore que Festa s’est allié à Douglas Bullet pour un dessein bien plus sombre… Le nombre de pirates qui se joignent aux festivités est impressionnant à l’écran : on retrouve entre autres Hawkins, les pirates Foxy, les Supernovae, ou même Capitaine Kid qui a eu droit à des cris de bonheur dans toute la salle ! Tandis que l’équipage des « chapeaux de paille » ne se doute de rien, le personnage de Trafalgar Law, apparemment blessé, semble être en train de fuire quelque chose dans les rues de la ville. Le pirate Baggy (qui a une apparence de clown transformable à l’infini) décide de l’attaquer, mais Trafalgar parvient à se cacher dans le bateau de Luffy. 

ONE PIECE

Pour assurer le spectacle, Moderato et Ann présentent la chasse au trésor, à la manière d’une émission de télé. Ann, petite mascotte avec ses cheveux verts, a également mangé un fruit du démon ( tout comme Luffy, Baggy et bien d’autres ),ce qui lui permet de faire des hologrammes en touchant une simple image. Elle reproduit ainsi le « Dragon numéro 13 » de l’île Punk Hazard (J’espère que je ne me trompe pas en le nommant). Un gigantesque tourbillon a lieu au beau milieu des bateaux de pirates, propulsant dans les airs une île entourée d’une bulle, contenant le trésor. La chasse commence. 

ONE PIECE

Au moment où Franky customise le bateau des Chapeaux de Paille pour qu’il vole, Trafalgar Law surgit à la vue de tous et ordonne à l’équipage de fuir l’île sur-le-champ. Festa prépare quelque chose, et ce n’est pas bon… Chopper souhaite le soigner, mais Law refuse obstinément. L’équipage se divise en deux groupes, l’un constitué de Luffy, Usopp, Nami, Francky et Zorro, et l’autre de Robin, Sanji, Brook, Chopper et Law, qui partent enquêter de leur côté. Ce dernier groupe saute du bateau pour explorer l’île, et ils sont sauvés de leur chute grâce aux pouvoirs de Robin, qui reproduit un « Cien Fleurs: Wing ». Une fois arrivés sur l’île, Luffy et ses amis se retrouvent aux prises avec Killer (intercepté par Zoro), Apoo, avant d’être tous dépassés par Captain Kid et Drake. Luffy sort son Elephant Gun pour les chasser, tandis que Capone Bege et l’une des rares femmes pirates de l’animé, Jewelry Bonney, continuent de leur donner du fil à retordre. Bonney retarde tout le monde en transformant ses rivaux en vieillards ou en très jeunes enfants, probablement grâce à un fruit du démon qu’elle aurait mangé… Pendant ce temps-là, Hawkins calcule ses chances de gagner avec ses cartes.

 

Robin, Law et les autres ont réussi à infiltrer la base de Festa. Grâce aux pouvoirs de Brook, ils entendent en cachette une conversation de Festa qui a décidé d’invoquer un Buster Call pour toute l’île, soit une opération de destruction massive déclenchée par la Marine ! Tandis qu’ils tentent de fuir, les amis de Luffy se font intercepter par Smoker, lui aussi de la Marine. Brook et Sanji se battent avec Smoker pour permettre à Robin, Chopper et Law de s’enfuir. Mais ils sont aussi stoppés par Crocodile, qui souhaite mettre la main sur le trésor de Roger. 

 

De retour sur l’île flottante (oh!), c’est le clown Baggy qui met la main sur le vieux coffre de Gol D. Roger, au nez et à la barbe de Luffy, occupé à se battre avec Urouge ! Mais à ce moment-là, des explosions retentissent de partout, la bulle géante éclate, et tous les concurrents de cette folle course tombent dans le vide ! Dans sa chute, Baggy laisse échapper le coffre pour être finalement récupéré par Usopp. Tout comme le clown avant lui, Usopp ouvre le coffre et se fige de surprise en s’exclamant : « Mais qu’est-ce que ça fait là?! » (Oui nous aussi on veut le savoir !) Les pirates survivent par leurs propres moyens à la terrible chute, et un mouvement de panique prend forme quand ils constatent que la Marine encercle l’île, et qu’un Buster Call est imminent. C’est là qu’une silhouette énorme entre en scène : Douglas Bullet, montagne de muscles sans émotions, qui agrippe le pauvre Usopp par la tête pour lui voler le trésor. Baggy, terrifié, explique que Douglas est un ancien membre de l’équipage Gol D. Roger, et qu’il est probablement plus fort encore que Rayleigh. 

ONE PIECE

Douglas, imperturbable, menace d’écraser le crâne d’Usopp, sous le regard horrifié de Luffy. Douglas émet un « Haki des Rois », soit une onde surpuissante qui fait s’évanouir l’ennemi, mais il est contré par le Haki de Luffy, ce qui fait vaciller Douglas qui lâche le corps inanimé d’Usopp. Luffy tente de le récupérer mais l’antagoniste met à mal tous ses adversaires sans même sourciller. Malgré les transformations et attaques d’Hawkins, de Killer, de Bonney, de Bege, et de l’Elephant Gun de Luffy combiné à la main de métal du Kid, l’ennemi n’a pas une écorchure. Luffy se met donc en « Gear Fourth » et lance de mémoire, une attaque cobra ( désolée si c’est pas exactement ce nom-là ) ce qui endommage un peu Bullet, mais ne le fait pas vaciller pour autant… Ce dernier décide donc d’invoquer son fruit du démon, le Gasha Gasha no Mi, capable de lui créer un robot géant. Il détient le trésor de Roger, et déclare, face à un équipage médusé, que ce coffre contient rien d’autre que… le ONE PIECE. (AAAaaaaaaahhh crise cardiaque). 

 

ONE PIECE

D’autres pirates, restés sur la rive, se battent avec les forces de la Marine, avec Kobby, Hina, Momonga, Dalmatien et Sentomaru venus prêter main forte. Notons au passage un combat ultra stylé entre Zorro et Fujitora, largement acclamé par le public. Douglas révèle aux pirates restés l’affronter l’intérieur du coffre : il s’agit en vérité d’un « Eternal Pose » vers Raftel, rebaptisé en « Laugh Tale ». Cela permet d’accéder au One Piece. Il déclare ensuite qu’il est assez fort pour ne pas avoir besoin de subordonnés faibles pour le ralentir, se moquant ainsi de Luffy qui a trop besoin de ses amis ( ce qui est un code récurrent du shonen ). Là, il écrase violement Luffy qui git, inanimé et baignant dans son sang… Usopp, contre toute attentes, se relève et jette des graines sur le robot qui contient Douglas, mais sans succès. Douglas, semble-t-il, souhaite avant tout se venger d’un précédent Buster Call dont il a été victime dans le passé, lancé par Garp (le grand-père de Luffy) et Sengoku. Là, il invoque l’Eveil de son fruit démon, ce qui le transforme en colosse de métal (tout en 3D). À ce stade, il semble invincible… C’est justement pour sa force monstrueuse que Festa a fait appel à lui. Festa voulait en vérité mettre un terme à l’âge des pirates et accéder au One Piece depuis le début… 

ONE PIECE stampede film critique

Des renforts sont dépêchés sur place, avec Mihawk, meilleur escrimeur du monde, avec Perona (une fille gothique lolita), ainsi que Boa Hancock, folle amoureuse de Luffy. Fujitora interrompt son combat avec Zorro en lui jetant un météore, que ce dernier décide de trancher en deux. Mais ça ne suffit pas, et les deux météores menacent toujours l’île. Ils sont réduits en tous petits morceaux par Mihawk, narguant Zorro d’un « Tu n’es pas encore prêt! ». Smoker, qui a décidé de faire un pact avec le deuxième groupe de l’équipage de Luffy, réalise avec effroi qu’un deuxième Buster Call a été invoqué par Sakazuki himself, supervisé par Kizaru. Smoker décide de rester sur l’île pour arrêter Douglas coûte coûte. C’est là qu’entre en scène Sabo, le frère spirituel de Luffy, et celui-ci affronte Smoker dans un duel de feu/fumée blanche. Pendant ce temps-là, Usopp transporte tant bien que mal Luffy, inconscient et gravement blessé. Ils sont sauvés in extremis par Brook et Chopper, ce dernier décidant de soigner Usopp en premier. Celui-ci lui répond qu’il doit absolument s’occuper de Luffy, « qui a perdu beaucoup de sang ». Quand le héros reprend connaissance, Usopp s’excuse en pleurant d’être aussi faible ( Le public a hurlé dans la salle « Noooonnnnnnn! » ce qui était un beau moment d’émotion) et Luffy, le regarde, froid de colère contre Bullet. C’est là que Boa, Smoker, Sabo, Trafalgar, Baggy et même Rob Lucci (du fan service, encooooooore du fan service) se réunissent pour tenter d’abattre Douglas ! Luffy se tourne vers eux avec un sourire : « Avec des amis tels que vous, on ne peut que le battre, n’est-ce pas ? » : un regain d’optimisme propre à la série que nous adorons !

 

ONE PIECE stampede film critique

(De gauche à droite : Smoker,Sabo, Luffy, Law et Boa Hancock)

 

Tous les combattants restant sur l’île (avec en plus Crocodile qui a rejoint le groupe) décident d’attaquer, mais Bullet les défait tous. Pourtant, ce n’était qu’une diversion, car pendant ce temps Luffy, de nouveau entré en Gear Fourth mode, n’a cessé de faire gonfler son poing jusqu’à une taille gigantesque, lançant sa toute nouvelle attaque : « Gomu Gomu no King King King Kong Gun ! » Et ça marche ! le monstrueux exosquelette de Bullet se désagrège. C’est là que les graines lancées par Usopp fonctionnent : des plantes poussent autour du robot et l’explosent. Usopp n’était pas donc pas inutile, loin de là ! Bullet de nouveau à nu, un combat plus équitable s’engage avec Luffy toujours en Gear Fourth mode. Une autre analepse nous montre Bullet se faire battre par Roger dans le passé, ce qui l’a conduit à être toujours plus fort et à se battre seul… ce que contredit Luffy, précisant que cela ne sert à rien d’être le Roi des Pirates sans ses amis. Sous les attaques massives de King Kong Guns, Luffy achève enfin Douglas qui perd connaissance. Le héros est bien affaibli, et il est aidé par Boa qui a des cœurs dans les yeux !!! Luffy découvre l’Eternal Pose amenant à Laughtale, mais avant que d’autres pirates ne tentent de le lui voler, Luffy écrase cette précieuse boussole, la détruisant à jamais… Il ne souhaite pas tricher avec des raccourcis faciles, et décide de découvrir le One Piece à la loyale. Cependant, ils doivent encore s’échapper de l’île ! 

 

ONE PIECE stampede film critique

 

Sabo arrête Festa qui ne peut qu’accepter sa défaite et il fait même une pérdiction sur Luffy qui pourrait à jamais changé le monde en devenant Roi des Pirates… Afin de contrer le Buster Call, l’équipe pirate des Supernovae réalise un « Pirate Call » et Sabo, avec le fantôme souriant de Ace à ses côtés, réalise un « mur de feu » pour que le navire de Luffy puisse voguer vers des mers plus tranquilles…FIN. Ah non pardon, pas encore : durant le générique, Ann est sauvée par l’Armée Révolutionnaire, et il est fortement sous-entendu que c’est elle qui a réalisé l’hologramme de Ace. Dans la scène post-générique, il y a encore un flashback avec Gol D. Roger qui est furieux d’apprendre que son équipage a créé un Eternal Pose vers Laughtale. Ils répondent que c’est au cas où, s’ils doivent s’y rendre en urgence, ou plus vite. Roger jette l’artefact dans la mer, mais celui-ci est mangé par un poisson. De retour dans le présent, nous voyons tout l’équipage de Luffy bronzer au soleil, à bord du Sunny. Nami hurle à Luffy qu’il n’aurait pas dû détruire l’Eternal Pose, mais Usopp le défend, disant que l’aventure n’a plus aucun intérêt si ça se termine déjà… Luffy dit en souriant : « Nous avons encore tellement d’aventures à vivre, pas vrai? » FIN.

 

manga - One Piece Stampede : Grandiosement épique !

 

ANALYSE :

Vous n’avez rien compris à cette avalanche de personnages que j’ai nommés dans le résumé ? C’est normal, surtout si vous ne suivez pas la série ( comme moi, oui j’ai honte.) Il y a eu PLETHORE de personnages dans ce long-métrage, ce qui peut vraiment donner le tournis. Il y a eu de nombreuses comparaisons qui ont été faites avec les Avengers de Marvel et l’univers étendu, mais non, contrairement à l’article du Point sur One Piece Stampede, One Piece ne se la joue PAS Avengers. C’est mieux qu’Avengers. Et le Japon maîtrise très bien l’arrivée de nombreux protagonistes dans un seul film depuis bien plus longtemps que Marvel et Hollywood ! One Piece existe depuis 1997, et Oda n’a pas attendu que les super héros se multiplient au cinéma pour faire pareil. One Piece c’est quasiment une religion, avec une Odyssée en cœur de scénario, une quantité incroyable de personnages dont certains sont peut-être oubliables, mais dont la majorité demeure très marquante. Les spectateurs de la salle du Grand Rex, bien mieux connaisseurs du sujet que moi, ont acclamé CHAQUE PERSONNAGE vu à l’écran ! Tous identifiables, avec leurs qualités propres, et jamais remplaçables. Ils avaient tous un rôle à jouer, un pouvoir en particulier, et une tâche à accomplir. Certes, on s’y perd, et sans les recherches internet, ce résumé n’aurait pas pu être très approfondi. Mais j’ai adoré faire ces recherches et en savoir plus sur les personnages. Tandis que les héros Marvel, bah… C’est moins le cas. Il y a un engouement et un attachement que les mangas réussissent à créer en soi, que Hollywood ne parvient pas vraiment à faire. 

De plus, je pense sérieusement que One Piece est bien meilleur que Dragon Ball à de nombreux niveaux. Certes, la licence Dragon Ball est plus ancienne que One Piece et c’est elle qui a lancé le genre du Shônen Nekketsu (manga pour garçons où il faut se battre), mais cette licence s’est gravement perdue en chemin. Dragon Ball GT n’est pas si mauvais quand on voit la débâcle infâme de la licence Dragon Ball Super, qui est creuse, fade, débilisante au possible…avec un Goku qui est devenu vraiment très bête, et des rebondissements sans aucun enjeu derrière. One Piece est différent. Il a réussit à reprendre l’esprit de Dragon Ball et à ne pas s’affadir en 20 longues années. Luffy est gentil et naïf, à l’instar de Goku, mais il n’est jamais stupide : quand Luffy toise avec haine et colère Douglas pour avoir fait du mal à son ami Usopp, il est impossible de ne pas faire le parallèle avec Goku qui explose de rage face à Freezer qui tue Krillin sous ses yeux, le transformant en Super Saiyan. C’est dommage que Dragon Ball Super soit devenu si niais, si insipide avec un Goku qui n’a plus de cervelle, tandis que Luffy sait se montrer joyeux quand il le faut, sérieux quand il le faut, en colère quand il le faut. La naïveté et l’innocence, ça ne veut pas dire être stupide, et ça n’empêche pas d’être fort quand la situation le demande. Et c’est qui ce qui a complètement capoté chez Goku. C’est du gâchis pour Dragon Ball, vraiment. One Piece a su tenir le cap ( c’est le cas de le dire) avec un dernier film survolté mêlant intelligemment 2D et 3D, avec de l’humour, des moments forts en émotions, de la baston bien vénère, des combats stylés, et un méchant qui fait vraiment peur et qu’il faut vaincre dans la douleur (c’est pas comme Beerus, hein ? Cette énorme blague ! Oui Beerus c’est bien à toi que je parle!!!).

 

Bien évidemment, il est fort probable que ce dernier film One Piece soit sorti pour concurrencer le dernier Dragon Ball dédié à Broly. Le film était tout autant riche en bastons spectaculaires, avec un peu de 3D et de CGI, et beaucoup de choses qui se passaient en même temps. One Piece a également ses faiblesses, avec ses épisodes trop longs, ses films moins réussis où il ne se passait quasiment rien. Peut-être veulent-ils faire face à l’antique rivalité de Dragon Ball ? C’est quasiment sûr. Et aussi pour l’argent. Mais vous en aurez pour votre argent si vous le voyez, c’est une certitude. Et j’ose blasphémer, mais : c’était bien meilleur que « Broly ». Bref, courez voir ce film, il vous remplira le cœur d’une joie pure comme je n’en ai plus ressentie depuis longtemps. Après la grosse déception de Dragon Ball Super, je pense qu’il est grand temps de se mettre à One Piece. Je vais donc de ce pas m’enfermer dans un bunker pour rattraper la centaine de mangas déjà sortie, et je reviens vous voir et dire ce que j’en ai pensé dans 50 ans. Peace !

EN SALLES LE 9 OCTOBRE

Un grand merci à ces deux sites qui m’ont aidée pour mon résumé : 

https://thelibraryofohara.com/2019/08/10/one-piece-stampede-spoiler-talk/

https://onepiece.fandom.com/fr/wiki/One_Piece_Encyclop%C3%A9die

 

Laisser un commentaire