Actus Sériephilie

The L Word: Generation Q ce qu’on sait pour le moment

Ça y est, la date du lancement du revival de la série de Showtime sur les pas de The L Word est officielle. The L Word: Generation Q débutera le 8 décembre prochain aux États-Unis et voilà ce qu’on sait pour le moment.

The L Word avait marqué toute une génération par son sujet révolutionnaire (et je dis ça alors que Queer as Folk est passé par là avant) et était le seul drama avec des protagonistes lesbiens. À cette époque là en 2004, la communauté LGBT n’avait pas autant de lettres à son actif, Shane était un type à elle toute seule, et le terme féminisme était bien différent d’aujourd’hui. D’ailleurs, en revisionnant la série aujourd’hui, de nombreuses personnes pourraient la qualifier de « problématique » sur de nombreux points. Mais ça n’enlève en rien l’impact culturel qu’elle a pu apporter avec ses 6 saisons. Certes, principalement sur les femmes queer ne nous le cachons pas qui ont pu découvrir leur sexualité grâce à la série, mais également sur de nombreux sériephiles. Pas étonnant donc que l’annonce de The L Word: Generation Q attise la curiosité et un sentiment de nostalgie.

Les histoires queer à la télévision se font plus courantes avec notamment Pose qui met en avant son casting transsexuel, mais également avec des séries comme Vida centrée sur la communauté latinx et queer. Mais il reste toujours des efforts à fournir, et un ensemble show avec des personnages principaux de la communauté LGBTQIA+ n’est jamais de trop et le bienvenu.

Pour ce revival, Ilene Chaiken devient productrice exécutive épaulée par nulles autres que Jennifer Beals, Kate Moennig et Leisha Hailey (qui n’ont guère changé et qui reprendront leurs rôles). En showrunner on retrouvera Marja-Lewis Ryan (The Four-Faced Liars, petit film queer indé très sympa) pour la saison de 8 épisodes.

Les nouveaux visages de la série entrent dans l’ère moderne de la communauté LGBT+ et se sont adaptés aux critiques. Non, il n’y aura pas que des lesbiennes blanches, fem, cis, de classe moyenne ou aisée. Arienne Mandi (vue dans In the Vault) jouera Dani Nùñez une chargée de relations publiques très ambitieuses. Leo Sheng sera Micah Lee un professeur qui a peur de se montrer vulnérable. Jacqueline Toboni (Easy) Sarah Finley devra jongler entre sa religion et son orientation sexuelle. Et enfin Rosanny Zayas (The Code) campera Sophie Suarez une productrice télé qui ne se priorise jamais. On ne sait pas encore grand-chose de l’histoire, mais ça ne saurait tarder.

Ensuite, on va également rencontrer la fille de Tina et Bette, la petite Angie qui devrait avoir environ 16 ans, interprétée par Jordan Hull, nouvelle arrivante. J’admets être un peu perturbée de savoir que Jennifer Beals sera dans la série mais pas d’infos sur la présence de Laurel Holloman ? En tout cas, nul doute que la série pourrait bien nous surprendre.

Laisser un commentaire