Actus Interviews Sériephilie

The Good Doctor change la donne de la diversité à l’écran

Alors que la saison 2 s’est achevée récemment, Nicholas Gonzales et Christina Chang de passage à Monte-Carlo discutent de l’évolution de leurs personnages dans la série The Good Doctor et de l’importance de diversifier le petit écran.

Ce n’est pas tous les jours que des séries grand public incluent un héros sur le spectre de l’autisme et le casting de The Good Doctor s’en rend bien compte. Le hit de la chaîne ABC qu’on peut retrouver sur TF1 mélange drame et inclusivité et réussit à montrer une autre facette des séries médicales.

À l’occasion du 59e festival de Monte-Carlo, les interprètes des docteurs Lim et Melendez se sont assis pour répondre à nos questions. La saison 2 a vu un tournant pour leurs arcs narratifs puisqu’une relation romantique s’est nouée. Non seulement, ils forment désormais un couple, mais en plus, ils ont été rivaux pour obtenir le poste de chef du service chirurgical. Que cela ne tienne, cette compétition a été pleinement embrassée devant la caméra tandis que les deux acteurs se sont sentis bien chanceux de voir leurs personnages être plus développés.

L’un des premiers sujets abordés a été la question de la représentation, logique avec un acteur d’origine mexicaine et l’autre taïwanaise dans des rôles principaux d’un ensemble show. Et ce ne sont pas les seuls représentants de leurs communautés dans la série. Au-delà de la couleur de peau, rappelons que derrière la caméra l’un des scénaristes est en fauteuil et a souvent appelé à plus d’authenticité dans la description de personnes en situation de handicap. Et leurs producteurs insistent toujours sur la parité sexuelle. Pour les deux acteurs, contribuer à The Good Doctor reste avant tout un énorme honneur, notamment vis-à-vis de la communauté autiste qui a été vocale dans leur appréciation.

Mais le plus grand privilège de jouer dans une série médicale est d’avoir des gens autour de vous se livrer sur leurs propres batailles contre des maladies. Nicholas Gonzales a notamment partagé une histoire personnelle qui a fait pleurer sa collègue devant nous. La fille d’une de ses amies est décédée récemment en étant malade depuis quelques temps et vivait à l’hôpital pour enfants. La série lui a permis de se sentir vue et surtout de partager un moment particulier avec sa mère. Et clairement, que son amie lui livre cette histoire alors que ça faisait quelques temps qu’ils ne s’étaient pas parlés intimement, ça a fait réaliser à l’acteur à quel point c’était une responsabilité de camper leurs rôles.

La saison 3 de The Good Doctor arrivera à la rentrée, sans date précise pour le moment !

Aki
Aki
Une énième fangirl de Whedon, obsédée par les comédies musicales, la nourriture et les drames britanniques.

Laisser un commentaire