Actus Sorties

La POP CON de Toulouse: une première édition encourageante

Nouvelle convention pour les Toulousains après le TGS, la (le?) Pop Con a eu lieu ces 13 et 14 avril 2019.

C’est au Diagora de Labège que ce salon pop geek avec de la série, du manga et de la nostalgie s’est déroulé sans encombres.

Mais il faut le dire de suite, la communication avec l’attaché de presse fut très hasardeuse faisant du déplacement Paris > Toulouse, un trajet qui a été très peu rentabilisé et donc raccourci (nous étions présents que le samedi)

Sans interview (il fallait voir sur place étant dans une première collaboration avec eux mais une fois sur place, on nous dit « il fallait prévoir avant ». Allez comprendre.), c’est donc en simple visiteur que nous avons marché le long des allées. Le lieu est avant tout un lieu de convention plus stricte, moins populaire, peut-être plus propice à un salon de la gastronomie ou une présentation d’entreprise qu’à une convention pop. Effectivement, entre la structure ramassée, la tente géante pour la partie comics, les grandes scènes placées un peu au petit bonheur la chance, on se sentait rapidement étouffé.

Pour le côté séries TV qui nous intéressait Robert Picardo (Star Trek, Gremlins 2), David Faustino (Bud Bundy dans Mariés : Deux Enfants qui fait aussi du doublage), Dean Cain (Superman / Clark Kent dans Loïs et Clark et qui est apparu dans Smallville, Supergirl) faisaient le job. Même si, comme dans toutes les conventions, les questions des fans restent ultra basiques et répétitives, les trois acteurs étaient d’excellents clients, abordables et avec du répondant.

 

Pour les fans de doublage, nous pouvions croiser Christophe Lemoine (South Park), Kelyan Blanc (Harry Potter), Patrick Poivey (Bruce Willis), Patrick Borg (Son Goku dans Dragon Ball), Jean-Louis Faure (Bryan Cranston) pour des dédicaces gratuits et une conférence où anecdotes et bonne humeur se mêlaient avec un certain plaisir. Et si le nombre de comédiens de doublage était impressionnants, la conférence ne leur permettait justement pas de tous participer.

Au vu de l’affluence à leur stand, on peut dire que la magie de la post-synchronisation existe, que la voix française permet de relier l’art au public, du moins dans sa prime jeunesse.

La partie Super héros a eu l’audace et le talent et la chance d’avoir pu inviter Bruce Timm, l’homme derrière les dessins animés Batman The Animated Series, Superman TAS, Justice League... L’homme, humble, est revenu sur sa carrière et ses influences. Une conférence carrée (nous n’étions pas dans des conférences full Q&A comme pour les invités acteurs et doublage mais plutôt un retour sur son parcours) qui s’est terminée par une petite ovation qu’il mérite.

Pour cette première édition, évidemment, il y a des améliorations à faire mais la grande variété des programmes proposés (avec notamment un concert de reprises des musiques de Harry Potter par le génial Neko Light Orchestra ou des conférences paranormales avec l’excellent Yves Lignon) a permis de satisfaire la plupart des visiteurs. Pour les plus fervents, le second jour n’apportait pas plus de chose.

Niveau cosplay, il y a eu du très bon, les gens jouent le jeu et c’est beau. On souhaite bonne chance pour la prochaine Pop Con (le prochain? on ne saura jamais).

Avatar
Tom Witwicky
Créateur de SmallThings, 1er Geek Picard de la planète Exilé dans le 92

Laisser un commentaire