Le second épisode de la saison 11 de X-Files a été diffusé et il nous a rassurés quant au talent de Glen Morgan et sur les ressources de la série.

Vous avez devant vous un fan rassuré. Après l’épisode qui a ouvert cette saison 11, nous étions tous dubitatifs sur l’intention véritable de ce revival tant il ne raconte rien niveau mythologique et tant ce fil rouge est décisif pour la fidélité du public. Et avec 25% de spectateurs en moins pour ce second épisode, on craint que la série ne se termine dans l’indifférence générale.

Et on les a vus !

Cet épisode 2 intitulé This est écrit et réalisé par Glen Morgan, l’un des meilleurs faiseurs de la série avec son compère de toujours James Wong. Le duo est désormais séparé et Morgan est revenu sur la série après l’avoir quitté en saison 4. Auteur déjà d’un des seuls bons épisodes de la saison 10, Home Again, Morgan signe un épisode plutôt maîtrisé, honnête et qui aurait eu sa place en tant que premier épisode du revival.

Il faut le dire, This impose sans peine des personnages recontextualisés, propose des références agréables et des dialogues plutôt bien sentis. Nous retrouvons donc Mulder et Scully chez eux devant la télé, endormis. Ils reçoivent un message vidéo de Langly, un des trois Lone Gunmen. Mort en 2002 (épisode Jump The Shark en saison 9), Langly envoie un avertissement à Mulder tandis que le duo se fait attaquer par trois hommes armés. S’en suit un échange de balles au montage très cut qui surprend avec une Scully et un Mulder en pleine action entre glissade et saut.

x-fiels saison 11

Le spectateur est surpris, mais on sent déjà que Glen Morgan joue de nouveau avec nous. La musique vintage, la voiture, des personnages bousculés… Morgan a ses marques de fabrique. Suite à ce prégénérique, on retrouve un épisode où Mulder et Scully sont au cœur d’une petite chasse à l’homme plaisante. Au bon souvenir des épisodes non-paranormal comme The Pine Bluff Variant (5×18) ou, évidemment, les épisodes centrés sur les Lone Gunmen ( 5×03, 6×20, 9×15), This est plus terre-à-terre avec un petit air d’anticipation et ce monde virtuel.
Les mondes virtuels sont toujours un peu kitsch à l’écran. Et ici, ça n’échappe pas à cette règle. D’ailleurs, formellement parlant, l’apparition de Langly et la façon dont on le montre auraient pu donner lieu à quelque chose de plus sobre. Pour un avatar, Langly parait plus vieux qu’en 2002. Formellement aussi, l’épisode parait un peu plat sans nuance niveau lumières. On aurait aimé retrouver un peu de clair obscur plutôt qu’une palette grise.

L’épisode met en jeu aussi des luttes en groupes antigouvernementaux, ici les Russes. On se questionne à savoir pourquoi Langly et ce groupuscule russe apparaissent 16 ans après la fin de la série. Tout est en lien avec la numérisation des X-Files sur un réseau. C’est d’ailleurs assez plaisant de voir des coups de coude sur des événements passés, histoire d mettre la série dans son propre contexte, sa propre histoire. Parler du bureau des affaires non-classées était rare, mais permettait souvent de garder la série dans son univers, ses codes, ses bases.

Cet épisode se permet de faire beaucoup d’appels du pied aux fans en parlant des X-Files, des Lone Gunmen, de montrer la maison de Mulder avec le poster I Want To Beleive, les graines de tournesol, de citer Gorge Profonde et surtout de retrouver un Mulder très taquin. Les dialogues sont vifs et permettent aux deux agents de se lancer des piques dont certaines resteront à coup sûr. Le duo, hors de ses bases costume cravate, badge et enquête paranormale, fait plaisir à voir. ENFIN dirons-nous. Dans un bus, dans un bar, dans une forêt avec Skinner qui leur donne de l’argent, on sent un dynamisme rare que l’on avait perdu depuis le début de ce revival.

À ce titre, This aurait pu être le premier épisode de la saison 10 tant il impose un postulat plaisant et cohérent. Faire suite au second film avec un duo qui n’est plus agent spécial, mais agent de terrain, une vie plus posée et des rapports différents avec leur hiérarchie aurait été la chose la plus évidente. Mais This n’oublie pas son passé, suite à leur échange dans le 11×01 avec Skinner, Mulder et Scully doutent de sa confiance. Il faut préciser que This se situe donc dans le présent alors que le 11×01 se passait encore en 2016 puisqu’il fait suite à la saison 10 diffusée en 2016. L’épisode rattache aussi le wagon du 11×01 avec Erika Price, cette conspirationniste apparue dans le 11×01 avec Mr. Y conclue cet épisode en exposant les tenants et aboutissants de ce monde virtuel en relation avec la prochaine extinction de l’Humanité. Ça sonne un poil faux et grossier et pénalise le dernier tiers de l’épisode qui marche un peu avec des gros sabots.

Dans sa globalité, This est le meilleur segment de la série depuis William en saison 9. L’épisode a conscience de beaucoup de choses appartenant à la série et ça fait du bien puisque X-Files est une série qui est vraiment dans la répétition de codes, mais pas de références. Le côté gimmicks, fan-service un peu, n’est que peu présent et quand ça l’est, on ne peut qu’être ravis. Le dosage est parfait, et même s’il paraît de trop, on en avait besoin après les déceptions multiples.