Une belle fin – Seul face à la mort

Présenté en 2013 à Venise et actuellement en salles, Uberto Pasolini sublime dans Une belle fin (Still Life en VO) un Eddie Marsan au sommet de son art. John May occupe un poste peu banal. Fonctionnaire, certes, mais chargé de retrouver les familles de défunts qui meurent seuls dans son quartier. Dès le début, un parallèle saute aux yeux du spectateur, May lui-même s’identifie à toutes les victimes qu’il prend en charge car visiblement, lui non plus ne déborde pas d’attaches familiales. A la fin de chaque dossier, il effectue son petit rituel en collant la photo du défunt...

Read More