Étiquette : palme d’or

Mini-critique vidéo #2 : I, Daniel Blake

Seconde critique vidéo sur le site, cette fois sur la Palme d’Or et César du Meilleur film étranger : I, Daniel Blake, réalisé par Ken Loach Je m’excuse pour la qualité de la vidéo, un peu douteuse, mais vouée à s’arranger. Ci-joint une vidéo de 9mn où je m’exprime sur I, Daniel Blake. Bon visionnage !...

Read More

Festival de Cannes : le palmarès

Hier soir avait lieu la remise des prix du Festival de Cannes, après une dizaine de jours de compétition. Et c’est Ken Loach qui a remporté la mise Un palmarès assez inattendu pour nombre de critiques, qui étaient nombreuses à avoir pronostiqué un tout autre palmarès. A l’exception du nouveau film de Xavier Dolan, Juste la fin du monde, personne n’avait vu venir une deuxième Palme d’Or pour Ken Loach, 79 ans ; ou même un doublé Meilleur scénario / Interprétation masculine pour Le Client, d’Asghar Farhadi. En somme, une nouvelle cérémonie classique, au Festival de Cannes, où les...

Read More

Leviathan: la vodka de la défense.

Dans ma course folle à vouloir voir tous les films sélectionnés en compétition au dernier festival de Cannes – et ainsi me faire MON palmarès – j’ai presque failli rater Leviathan. Ce drame mis en scène par Andreï Zviaguintsev prend forme en Russie et nous propose de suivre Kolia, Lilya, Roma et Dimtri dans leur combat pour garder la maison dans laquelle les trois premiers vivent face au représentant corrompu de la région. Le film s’ouvre prophétiquement sur des plans de paysages inhabités, grandioses et hostiles. Il se refermera de la même manière. Une parenthèse où la civilisation ne...

Read More

Winter Sleep : scènes de la vie familiale. 

Voir une Palme d’Or au cinéma après les résultats du Festival, c’est toujours tendu. Personnellement, j’ai toujours cette peur intrasèque de ne pas aimer le film, de ne pas le comprendre ou pire de l’aimer par reflet des journaux spécialisés et du jury de Cannes. Je n’ai cependant plus ce problème ces dernières années, au vu des indéniables réussites qu’étaient « Le Ruban Blanc » et « Amour » de Michael Haneke, ou encore du « Tree of Life » de Terrence Malick (je ne peux me prononcer sur le Kechiche que je n’ai pas vu). Mon étonnement cette année s’est cependant manifesté : en...

Read More