Mister Babadook : le gentil fantôme

On était en droit d’attendre beaucoup du premier film de Jennifer Kent, « Mr Babadook », acclamé à Gerardmer (si, si, c’est supposé être bon signe) et avec pour postulat de faire plus qu’un simple film d’horreur, à savoir une oeuvre intimiste et avant tout personnelle.  Le cinéma d’épouvante fait, depuis quelques années, peine à voir pour qui est accro à celui des années 80. Mis à part, quelques auteurs talentueux (Rob Zombie, Scott Dericksson, James Wan), peu de films du genre sortent en salles, et ceux pour qui c’est le cas font souvent peine à voir (le récent The Baby). Ne parlons pas des remakes des...

Read More