PIFFF 2014 : critique de Housebound

Etre assigné à résidence, c’est l’horreur. Qui plus est avec ses parents. Pour le premier long-métrage de Gerard Johnstone, »Housebound » une cambrioleuse vindicative va se retrouver face-à-face avec les monstres de son propre domicile. Une cambrioleuse à la petite semaine, Kylie, se fait arrêter et assigner à domicile chez ses parents pour purger une peine de plusieurs mois. Clairement peu diserte envers un domicile qu’elle a quitté avec perte et fracas, elle goûte peu ces retrouvailles. Et elle doit surtout composer avec les lubies de sa mère, persuadée que sa maison est hantée depuis des mois, et que les esprits...

Read More