Analyser les séries, pourquoi maintenant ?

Télérama, Le Monde, Les Cahiers du Cinéma, les universités, les radios, les télés, les conférences, chacun y va de son petit regard sur les séries télévisées. Depuis 10 ans et l’apparition des Sopranos, de Six Feet Under, de Lost ou de Dexter, on assiste à une mise en avant de ce genre de programmes. Je ne vais pas revenir sur le fameux âge d’or des séries puisque les sus-cités au début de ce paragraphe l’ont fait  en long, en large et en travers. Je vais plutôt orienter ce laïus sur le pourquoi de cet engouement en prenant une approche purement subjective. Pourquoi parler de Dexter ou de Mad Men, pourquoi faire un papier sur eux ? Ces séries ont-elles une place préfabriquée dans l’Histoire même des séries ? Pourquoi elles et maintenant ? Pourquoi ne pas revenir sur les anciennes séries, pourquoi Breaking Bad doit-elle être débattue autour d’une table ronde aujourd’hui ? Ces séries ne sont-elles pas plutôt destinées à ne plus être analysées dans dix ans ? Les séries ont-elles trouvées leur utilité en cet instant T, leur apparition a t-elle déclenchée automatiquement une légitimité  ? Je ne suis pas un spécialiste des séries télé, du moins pas un des nombreux nouveaux maitres du sujet qui ont réussi à parler en bien d’un épisode quelconque d’une série quelconque à un moment quelconque. Les places étaient chères, elles sont désormais toutes prises mais...

Read More