Leatherface : une origin story dispensable

Après 7 films, la franchise Massacre à la Tronçonneuse suit le chemin de toutes les franchises d’horreur : beaucoup de déchets pour très peu de réussites. Avec Leatherface, on relance une énième fois l’histoire. Contrairement aux autres franchises comme Halloween ou Vendredi 13 qui ont une sorte d’aura du boggeyman increvable, Texas Chainsaw Massacre tient plus d’une cruelle et très malsaine réalité. Mais 7 films n’ont toujours pas suffi à opérer une quelconque cohérence dans cet univers. Les origines sont réécrites continuellement. The Texas Chainsaw Massacre (1974) de Tobe Hooper  a été un coup de massue ciné. L’horreur faite...

Read More