Polisse : Le vrai sonne faux

Le problème avec cette sorte de cinéma vérité, c’est qu’il est toujours très juste dans la démonstration mais rarement dans le propos. Polisse n’arrive pas à transmettre des émotions à travers la narration fictive. Seul le montage arrive à produire du sens. J’ai l’impression de ressortir mes cours de cinéma de fac avec ces termes mais globalement l’idée est là. Le film arrive à raconter quelque chose et à produire du sens mais n’atteint jamais la strate essentielle : le sentiment brut. Dès que le film frôle la fiction  avec la romance ou des rebondissements, il perd beaucoup. Par contre, là où Polisse s’en tire...

Read More