Gloria : Sexe, mensonges et paintball

Auréolé d’un ours d’Argent bien mérité pour sa protagoniste principale, Sebastian Lelió croque, avec « Gloria » un portrait de senior cru, subtil et plein d’énergie. Disons-le carrément : « Gloria » comporte la meilleure utiliisation du « Gloria » d’Umberto Tozzi. Mais le quatrième long-métrage de Sebastian Lelio n’a rien de poussif ou daté. Gloria (Paulina Garcia) est mise en scène, se met en scène sur la piste dès le début du film, et rencontre Rodolfo (Sergio Hernández), gérant d’une entreprise de paintball. « Gloria » est un film qui s’ouvre et se referme sur une piste de danse, et toute la force du film se renferme...

Read More