GODS OF EGYPT : un navet à 140 millions de dollars signé Alex Proyas ?

Alex Proyas était un réalisateur respecté après Dark City ou The Crow. Depuis sa mise sous tutelle par Hollywood, les cinéphiles ont perdu un grand. Avec Gods Of Egypt, Proyas semble définitivement perdu. L’australien égyptien a proposé deux blockbusters en dix ans :  I, Robot et Prédictions. S’ils ne sont pas honteux, les deux films souffrent de pas mal de défauts qui font croire que Proyas s’était vendu au Dieu Dollars. Laissé tranquille depuis 2009, Proyas semble avoir bien couvé son prochain bébé, film de science-fiction aux accents d’Egyptologie. Depuis Stargate en 1997, nous n’avions pas eu d’idée aussi excitante. La...

Read More