T’écoutes quoi #2 : Simple Plan, Foo Fighters, Sum 41

Quand on a fait le tour de sa musique, on cherche toujours de nouvelles chansons à écouter en boucle. On tombe sur des choses qu’on aime et puis au bout de deux écoutes , c’est fini. Ca arrive à tout le monde. M’enfin là ce n’est peut-être pas le cas. Simple Plan sort un nouveau single provenant d’un prochain album dans quelques mois. Le titre Can’t keep my hands off you est en duo avec Rivers  Cuomo, le leader du groupe Weezer. Sympa non ? Le titre est un bon petit produit calibré pour l’été. Rythmé, entraînant, c’est fait pour moi. [youtube EF8D7FECK-E] Les Foo dont l’album Wasting LIght est chroniqué dans ce blog offre avec Burning Bridge un morceau monstrueux. [youtube RU2bhWK5Brk&feature=fvsr] Et enfin SUm 41 qui voit aussi son dernier album chroniqué, propose Skumf*k, un morceau puissant ! [youtube...

Read More

Smallville – 10×17 – Kent

La série revient pour sa dernière ligne droite à savoir 5 épisodes et puis adieu ! Cet épisode est la conclusion de l’arc Earth 2 avec Clark Luthor et tutti quanti. Un arc finalement pas ultra passionnant compte tenu de sa faiblesse importance dans la série sauf si les scénaristes nous réservent quelque chose pour la fin. Bah oui comment va revenir Lex Luthor alors que son clone n’était en fait que Connor, superboy like ? C’est reparti pour des filtres sombres, délavés, gris pour le monde parallèle qui a bizarrement beaucoup de vent si on va à la ferme Kent. Et bizarrement également, quand on prend le Box Mirror Kryptonien on revient à des endroits plus ou moins aléatoires, un cimetière, la ferme des Kent… Bref l’épisode n’est ni bon, ni mauvais, il ne se passe pratiquement rien d’intéressant à part la mention de la Kryptonite Dorée qui sera sûrement importante dans les épisodes à venir. Qui nous dit qu’au final, Clark ne va pas décider de ne pas être Superman ? Ce serait osé pour le final mais pourquoi pas ! La ferme des Kent est donc le cadeau que Martha offre à Lois et Clark pour leur mariage. Mais dommage pour elle, le couple souhaite s’installer à Metropolis. C’est l’occasion d ‘avoir encore une fois de jolies scènes entre Lois et Clark, loin du fan service des précédents épisodes ! Petite review pour un petit épisode. Il en reste 3 avant...

Read More

[Rencontre] Vince Gilligan, créateur de Breaking Bad

La semaine dernière a eu lieu la saison 2 de SERIES MANIA, un festival sur les séries télévisées du monde. Ancré aux Halles de Paris, le Forum Des Images ouvre ses portes gratuitement (il faut le souligner) aux spectateurs adeptes de programmes sérialisés. Hier avait lieu une rencontre Master Class avec Vince Gilligan. Mais qui est Vince Gilligan ? Producteur, créateur, scénariste de Breaking Bad. Oooh me direz-vous. Oui mais je ne suis pas comme les nouveaux sériephiles qui ne regardent que les séries du câble parce que c’est des séries de câble trop bien et trop intelligentes… Vince Gilligan est ni plus ni moins que l’un des meilleurs scénaristes de la série X-Files ! 18h, alors que j’allais voir Scream 4, je me dis que finalement, une rencontre avec Vince ne peut qu’être plaisante. 10 ans après la fin de la série, il est bon pour un fan de X-Files d’encore se faire plaisir. Dans la salle 500 du Forum, le public est là, la salle est pleine et Vince arrive sous les applaudissements. Après un rapide résumé de sa carrière par  Pierre Langlais (@MrSeries sur Twitter), on commence vite avec le prégénérique de l’excellent épisode Drive de la saison 6 de X-Files. Ca fait un bien fou de revoir du X-Files sur écran géant. Vince revient alors sur la genèse de son travail et de sa venue sur X-Files. Il a commencé avec une école de cinéma à New-York puis a écrit quelques films pour finir sur X-Files ou...

Read More

[Critique] Scream 4 (2011)

Film de Wes Craven (Scream) et écrit par Kevin Williamson (Scream, Dawson, Vampire Diaries) Avec Neve Campbell, Courtney Cox, David Arquette, Hayden Pannetière, Emma Roberts… 15 ans après le premier Scream qui avait surpris tout le monde en mettant en scène le public du film d’horreur en tant que victimes d’un tueur masqué d’une manière intelligente, Wes Craven et Kevin Williamson remette le couvert avec un film, Scream 4, qui reboote, remake, reprend les ingrédients du premier film. Si Scream 4 est une machine efficace, elle oublie cependant que si le cinéma d’horreur et d’épouvante à évoluer avec l’économie du cinéma (remakes et suites à gogo), il oublie que le public, lui aussi, a évolué et je ne parle pas du genre de public que sont les personnages du film, mais le VRAI public. Les critiques étaient pour le moins positives sur ce Scream 4, le film remettait au goût du jour les ingrédients entraperçus dans la trilogie et se moquait de la mode des suites à répétition et des remakes. On savait que  Scream 1 était un portrait d’une génération de jeunes friands de films d’horreur avec un second degré cinglant. Cependant, le public visé était celui qui allait se nourrir également des codes pendant dix ans. Scream 4 ne semble pas dresser le portrait du public d’aujourd’hui. Du moins, il le fait mais le second degré parvient...

Read More

Sum 41 – Screaming Bloody Murder (2011)

Sum 41 nous revient avec leur 5ème album, 4 ans après le mitigé Underclass Hero. Screaming Bloody Murder est un opus énergique mais clairement intéressant dans ce que le groupe ose faire. Non ce n’est pas leur meilleur album mais il contient des curiosités, le groupe n’hésitant plus à couper le rythme de leurs chansons avec du piano.
Cependant, quand ce genre de choix revient presque systématiquement dans 80% des chansons de l’album, on peut se demander si le groupe a eu raison et si, plus simplement, le groupe a encore quelque chose dans le ventre.

Read More

[Critiques] Foo Fighters, Sum 41 et Avril Lavigne

Ces dernières semaines, trois artistes de la scène rock au sens large, ont sorti leur album. Les Foo Fighters avec Wasting Light, Sum 41 avec Screaming Bloody Murder et enfin Avril Lavigne avec Goodbye Lullaby. 3 albums, trois styles différents et trois sentiments différents ! Si la bande à Dave Grohl offre un opus énergique, la bande à Derrick semble perdu et la petite blondinette Avril semble avoir été produit par Disney. On pensait Avril définitivement rangé des ballades mais en fait elle nous fait le contre-coup parfait de Best Damn Thing. Exit la participation de Travis Barker, ici, même Derrick Whibley ne peut rien. Peut-être était-ce dû à leur romance. Ils sont devenus tout mielleux ? La preuve avec l’album de Sum 41 de ce mois-ci… Vu qu’ils sont séparés, on s’attendait à un sursaut sur certains titres mais en fait, personne n’a eu des choses à régler… Peut-être ont-ils demandé à Dave Grohl car lui, il ne se contient pas. Cliquez sur les pochettes pour accéder aux critiques.    ...

Read More

Sum 41 – Screaming Bloody Murder (2011)

  Screaming Bloody Murder Sortie 29 mars 2011 Sum 41 nous revient avec leur 5ème album, 4 ans après le mitigé Underclass Hero. Screaming Bloody Murder est un opus énergique mais clairement intéressant dans ce que le groupe ose faire. Non ce n’est pas leur meilleur album mais il contient des curiosités, le groupe n’hésitant plus à couper le rythme de leurs chansons avec du piano. Cependant, quand ce genre de choix revient presque systématiquement dans 80% des chansons de l’album, on peut se demander si le groupe a eu raison et si, plus simplement, le groupe a encore quelque chose dans le ventre.   No. Titre Durée 1. « Reason to Believe »   3:28 2. « Screaming Bloody Murder » (Whibley, Tom Thacker) 3:24 3. « Skumfuk »   3:24 4. « Time for You to Go » (Whibley, Cone McCaslin) 3:01 5. « Jessica Kill »   2:50 6. « What Am I to Say »   4:12 7. « Holy Image of Lies »   3:47 8. « Sick of Everyone »   3:05 9. « Happiness Machine »   4:48 10. « Crash »   3:19 11. « Blood in My Eyes »   4:16 12. « Baby, You Don’t Wanna Know » (Whibley, Matt Squire[9]) 3:34 13. « Back Where I Belong »   3:41 14. « Exit Song »   1:42 Total: 48:31 A écouter ici Reason To Believe débute l’album et présente déjà le procédé, la chanson est composée de deux parties, une rock et une, plus calme, au piano, clairement délimitées. Ca ne choque pas et on apprécie ce petit morceau. Screaming Bloody Murder et Skumf*k font tout de suite plaisir et l’album se poursuit sur de bonnes voies. Les deux chansons...

Read More

Foo Fighters – Wasting Light (2011)

  Sortie 12 avril 2011 4 ans après Echoes, Silence, Patience and Grace, les Foo Fighters reviennent avec leur septième album studio intitulé Wasting Light. Un album efficace qui devrait plaire autant aux fans qu’aux novices.   No. Titre Durée 1. « Bridge Burning »   4:47 2. « Rope »   4:19 3. « Dear Rosemary »   4:26 4. « White Limo »   3:22 5. « Arlandria »   4:28 6. « These Days »   4:58 7. « Back & Forth »   3:52 8. « A Matter of Time »   4:36 9. « Miss the Misery »   4:33 10. « I Should Have Known »   4:16 11. « Walk »   4:16 Total : 47:53  A écouter ici Je ne suis pas un grand connaisseur des albums du groupe mais je connais assez bien leurs singles. Wasting Light contient une demi-douzaine de hits en puissance comme l’efficace Bridge Burning, chanson débutant l’album qui, à l’instar de The pretender ou In Your Honor ou All My Life des trois précédents albums, démarre du feu de Dieu ! Bridge Bruning a une introduction ultra efficace et si le rythme diminue un poil pendant la chanson, elle réussit le pari d’accrocher d’entrée. Le single Rope avec son rythme assez cassé et son riff en boucle persiste dans la puissance. [youtube=http://www.youtube.com/watch?v=kbpqZT_56Ns] Ensuite Wasting Light prend son rythme de croisière,  Back and Forth, Arlandria et  Dear Rosemary sont représentatifs de l’album, bonne intro, couplets un peu arythmiques et refrain ultra entraînant, des chansons qui tirent quand même l’album vers le haut. Avec White Limo, gros morceau rock avec un chant saturé au possible, les Foo se fond plaisir. C’est d’ailleurs...

Read More

Avril Lavigne – Goodbye Lullaby (2011)

  Goodbye Lullaby  Sortie 2 mars2011  Avril Lavigne nous sort un album  qui semble produit par les studios Disney. 4 ans après Best Damn Thing qui était une belle surprise, Avril Lavigne nous sert une soupe qu’on n’attendait pas.   No. Titre Auteur(s) Producteur(s) Durée 1. « Black Star »   Avril Lavigne Deryck Whibley 1:34 2. « What the Hell »   Lavigne, Max Martin, Shellback Martin, Shellback 3:40 3. « Push »   Lavigne, Evan Taubenfeld Whibley 3:01 4. « Wish You Were Here »   Lavigne, Martin, Shellback Martin, Shellback 3:45 5. « Smile »   Lavigne, Martin, Shellback Martin, Shellback 3:29 6. « Stop Standing There »   Lavigne Butch Walker 3:27 7. « I Love You »   Lavigne, Martin, Shellback Martin, Shellback 4:01 8. « Everybody Hurts »   Lavigne, Taubenfeld Whibley 3:41 9. « Not Enough »   Lavigne, Taubenfeld Whibley 4:18 10. « 4 Real »   Lavigne Lavigne 3:28 11. « Darlin »   Lavigne Whibley 3:50 12. « Remember When »   Lavigne Whibley 3:29 13. « Goodbye »   Lavigne Lavigne 4:29 14. « Alice » (extended version) Lavigne Walker 4:59 A écouter ici Black Star  introduit l’album et confesse déjà de l’orientation de celui-ci avec une ironie certaine. « You will be a shinning star but you can be a rock star » dit-elle sur fond de piano. On se dit que c’est de bonne augure et que l’album sera rock. On ne se trompe pas avec le tube What The Hell, ultra calibré pour que ça marche. Pourtant avec Push, Avril Lavigne nous sert une ballade comme elle a pu nous en donner avec Mobile ou autre Nobody’s Home ou même Complicated son premier tube. Très bien, elle reste dans le même...

Read More

[Critique] Simon Werner a disparu (2010)

Simon Werner… n’est ni tout à fait un polar, ni tout à fait un thriller, ni tout à fait une comédie, ni …. en fait ce film est inclassable. On nous l’a vendu comme un suspens mystèrieux mais il n’en est rien. La faute à un script faiblard pourtant servi par une réalisation inspirée.

Read More