[Critique] Thor (2011)

Film de Kenneth Branagh (hamlet) avec Chris Hemsworth (Star Trek), Natalie Portman (Black Swan, Star Wars), Anthony Hopkins (Le Silence des Agneaux), Kate Dennings (Urgences, Nick and Nora’s Infinite Playlist). Je n’attendais pas grand chose de ce film. Le réalisateur, le casting et le personnage en lui-même n’éveillaient pas mon intérêt. Au final, le film ne m’a pas fait changé d’avis, le produit est bien fait mais pas transcendant. La faute à un scénario ultra balisé et avare en Thor attitude. Le héros n’apparaît qu’au début et à la toute fin, au milieu il y a Thor « l’humain » qui s’amourache de Natalie Portman. Ca alourdit considérablement le film qui vogue entre la Terre où le SHIELD prend les devants et Asgard où le kitsch l’emporte sur l’impressionnant décor. je pense que d’ici 10 ans, le film sera à ranger du côté de Flash Gordon, le décalage est affreux quand les Asgards sont sur la Terre. Dommage, les costumes rappellent les Chevaliers du Zodiaque et on se prend à rêver d’une adaptation… Il y a aussi Kate Dennings qui ne sert à rien mais elle le fait bien, tout le contraire de Natalie Portman qui est assez peu crédible en scientifique. Par contre en nunuche transie d’amour, elle est impeccable. j’ai toujours du mal avec elle, je ne la trouve pas spécialement jolie même si je ne la trouve pas du tout moche,...

Read More

Smallville – 10×21/22 – Finale

Après plus de 200 épisodes, Clark Kent a fini son entraînement. Dites-moi ce fut long non ? Oui un peu et il était temps que ça s’arrête. Le final est un pot-pourri de la série mais avec quelques bonnes choses ça et là ! Attention GROS SPOILERS ! Tout commence par une scène où Chloé lit un comics relatant l’histoire de Clark (déjà bravo pour cacher l’identité) à son fils… Et oui nous sommes 7 ans dans le futur. Alors retour en 2011, pour poursuivre la « vraie » histoire. 50 % du budget de la saison est dans la scène suivante : Apokolips approche de la Terre. Clark et Lois sont toujours en plein doute sur le mariage. La cérémonie est demain mais rien ne semble les inquiéter, si Lois ne se présente pas, pas grave, ça va juste rager 50 invités, le traiteur, le prêtre etc… Cela va bien prendre 30 minutes sur les doutes des futurs (ou non) mariés. Pas mal de bla-bla durant cette première partie avec peu de scènes à sauver si ce n’est celle de la porte où Clark, dans le couloir, et Lois chez elle, discutent de leur amour. Jolie scène, bien mise en scène, bien dialoguée et même bien jouée par Tom et Erica, cette dernière étant vraiment en forme ces derniers temps. Voici le summum de leur relation, loin des scènes forcées...

Read More

The Office – 7×22 – Goodbye Michael

Ca y est. Michael Scott s’en va. Que nous sert la série ? Du rire, des larmes, de l’émotion, de la honte ? Suspens Disons-le, le départ n’est pas mémorable mais il a le mérite d’être totalement cohérent avec le personnage et la série. Michael décide de partir plus tôt que prévu mais il n’a pas le courage de l’annoncer à l’équipe. Alors pour son dernier jour, il a jusqu’à 16 heures,  pour dire au-revoir à chacun, sauce Michael Scott bien-sûr. Pour cet épisode, DeAngelo est mis à l’écart, on lui trouve une addiction au sucre et on lui met Andy pour une petite séquence de vente assez moyenne. Le personnage n’a pas du tout trouvé sa place dans cet épisode. Il aurait pu tenter de forcer l’équipe à être joyeux pour le départ du boss ou s’imposer lourdement mais non. Dommage. Michael a donc sa petite liste des noms des employés et raye à chaque adieu. Il offre diverses choses à certains ou passent du temps avec d’autres pour leur faire plaisir, du moins le croit-il. Quand Pam s’absente pour le travail, Michael est bien embêté ! Jim remarque la supercherie et dans une scène incroyable, demande à Michael la vérité. Les deux acteurs/personnages sont fabuleux dans cette scène d’adieu. Il n’y a pas vraiment de moments de comédie mais de mélancolie. Pas de nostalgie, de réglements de compte, de gags, tout...

Read More

Puppies !

Lier l’utile à l’agréable c’est bien, quand deux choses qu’on aime se lient c’est encore mieux. Voici Tom DeLonge (Blink-182, Angels and Airwwaves) défendre la cause animale pour PETA. [youtube=http://www.youtube.com/watch?v=1hEDmDBJN-c&feature=player_embedded#at=29] Ca fait plaisir ! Et puis tiens, pour se changer les idées, voici Cute Roulette, dehors les exhibos et place aux puppies et kitten et autres poilus ou plumés 🙂 Et n’oubliez pas : Be the change you want to see in...

Read More

Box Car Racer – Box Car Racer (2002)

  Box Car Racer Sortie 21 mai 2002 L’album qui a permis à Blink-182 de produire un album éponyme excellent, c’est celui-ci et QUEL PIED MES AMIS ! No. Titre Durée 1. « I Feel So »   4:29 2. « All Systems Go »   3:15 3. « Watch the World »   3:52 4. « Tiny Voices »   3:28 5. « Cat Like Thief » (feat. Tim Armstrong and Jordan Pundik) 4:20 6. « And I »   3:12 7. « Letters to God »   3:17 8. « My First Punk Song »   1:04 9. « Sorrow »   3:27 10. « There Is »   3:16 11. « The End with You »   3:11 12. « Elevator » (feat. Mark Hoppus) 2:45 13. « Instrumental »   1:58 Durée totale: 41:34 En 2001, Blink-182 annule ses tournées pour deux raisons : Tom DeLonge a de sérieux problèmes de dos et les attentats du 11 Septembre ont gravement entaché la motivation du groupe. Le groupe est donc en repos forcé et Tom en profite pour écrire et composer des chansons un peu plus graves et décide de fonder Box Car Racer avec son ami Travis Barker. Il engage David Kennedy (futur Angels And Airwaves) pour les accompagner. J’ai découvert ce groupe en suivant l’actualité via Internet, je ne sais plus du tout par quel moyen d’ailleurs. Je crois que c’était leur site officiel. Bref, je me souviens encore du jour où je suis allé chez un disquaire pour acheter l’album. A cette époque, j’avais écouté Enema Of The State 5 fois par jour pendant tout un été, Take Off Your Pants and Jacket faisait parti des meubles, j’étais à fond dedans. Le...

Read More

The Office – 7×21 – Michael’s Last Dundies

Deuxième épisode seulement sur les Dundies, les récompenses Made In Dunder Mifflin et ce sont les derniers pour Michael. A évènement particulier, cérémonie particulière avec restaurant et co-animateur en la personne de DeAngelo. Un épisode encore très drôle ! Les Dundies sont toujours là pour relever le caractère honteux de la série, l’attribution de prix limite douteux est toujorusun festival de bêtises et de bonne humeur. Cette année, DeAngelo doit co-animer la cérémonie au grand damn de Dwight qui est toujours amer face à la venue du remplaçant. Après une introduction où Michael imite Angela, Jim et Phyllis dans un grand moment, la cérémonie commence avec Dwight et son synthé qui ponctue chaque partie de la soirée avec un son. Le gag est ultra-connu mais là au moins il est assumé et c’est hilarant. DeAngelo a du mal face au public et devient presque insupportable quand il prend le micro. Michael l’oblige à mettre de la musique à fond dans les oreilles pour qu’il ne s’entende pas. Les prix se succèdent et c’est toujours aussi cruel. Le prix du meilleur père va à Jim alors que celui de la meilleure mère va à Meredith. Le prix du meilleur diabète à Stanley et celui de la meilleure rousse à Erin (?!) qui en profite pour romper avec Gabe devant un public médusé et géné. Un grand moment. Le moment le plus touchant...

Read More

Breaking In – 1×03 – The Need For Speed

Je vous en avais parlé il y a peu mais Breaking In est la nouveauté la plus fraîche de ce printemps ! ALors que je viens de voir l’excellent épisode 3, la FOX a annulé la série 🙁 Cette semaine, Contra Security doit travailler avec un pilote de Nascar car sa liaison radio a été parasitée durant une course perdue. A cela, s’ajoute la présence de Dutch qui énerve Cameron. On oublie vite la mission même si sa résolution est assez drôle et finement trouvée pour se concentrer sur la relation Cameron/Melanie/Dutch. Cameron demande de l’aide à Dutch pour sa connaissance des voitures mais il se rend compte que le jeune homme est un raté total et qu’il ment à Melanie. Le couple se brise mais Cameron doit tout faire pour les remettre ensemble pour mener à bien la mission. Michael Rosenbaum est excellent dans le rôle de Dutch, il fait très bien l’idiot et devient l’attraction de cet épisode. On avance un peu dans le triangle « amoureux » et on passe étrangement à la trappe Josh qui complétait bien l’équipe ! Du Côté d’Oz, c’est un festival aussi avec toujours les petites piques, punch-lines et scènes bien pensées. Ses entrées de salles secrètes étaient bien fun et l’alchimie est bien là avec Brett Harisson. Calvin et la photocopieuse « hantée » était une partie bien marrante également. En somme, un épisode de très bonne facture qui dose très bien l’humour de tout...

Read More

[Critique] Bon A Tirer (Hall Pass) (2011)

Film des Frères Farelly (Mary à Tout Prix, Dumb and Dumber), avec Owen Wilson (Starsky et Hutch), Jenna Fischer (The Office) et Christina Applegate (Mariés, deux enfants). Les Frères Farelly reviennent avec une comédie ni potache, ni hilarante maisp lutôt grinçante. Deux quarantenaires voulant réveiller la flamme de leur couple sont en passe de devenir plutôt lourdingues qu’entreprenants. Leurs femmes leur donnent donc un Hall Pass, Bon à Tirer, une semaine OFF Mariage. Ni une, ni deux,les deux compères, Owen Wilson et Jason Sudeikis, préparent leur semaine de folie. On aurait pu s’attendre à und éluge de comédie salace, aux gags ras de la ceinture mais en fait, il n’en est rien. Leur semaine de folie est extrément calme. Les Farelly Bros à qui on doit Mary à Tout Prix, Fou d’Irène ou encore L’Amour Extra-large écrivent et réalisent un film ultra-plat dans les gags et l’ambiance. Jamais un gag ou une réplique ne viendront dépasser le cadre stricto-sensu de la comédie. Ce n’est ni une comédie trash, ni une comédie grasse, ni une comédie cérébrale, c’est un film très sympa mais nullement hilarant, ennuyeux, gros, absurde. Les frères Farelly ont toujours proposé des comédies au concept assez fort mais pour Hall Pass, ils ne parviennent jamais à élever leur film à un genre pur et dur. Deux gags sont sexuels, le reste est assez sage si on excepte...

Read More

Qu’attendre des season-finale cette saison ?

Je ne vais pas parler des séries que je ne regarde pas et Dieu sait qu’il n’y en a puisque par rapport à bon nombres de sériephiles que je connais, je ne suis aucune série du câble donc une grosse majorité des séries hypes du moment ^^ D’ailleurs je reviendrais sur cette tendance prochainement dans un article titré : Analyser les séries : pourquoi maintenant ? Je suis plutôt mainstream donc en gros voici la liste de ce que je mate et de ce qu’il se prépare. Je ne regarde aucune série de ABC, je viens de m’en rendre compte… En rouge, mes grandes impatiences 🙂 Jeudi 12 Mai : « CSI Les Experts«  Une saison 11 assez excellente. Le fil rouge sur Nate Askell qui dure depuis la saison précédente offre toujours une tension monumentale. On espère aussi revoir  Sqweegel, le serial killer provenant du livre de Anthony Zuiker. J’ose espérer que la saison 12 soit du même tonneau avec un Langston bien intégré et un fil rouge du tonnerre. Jeudi 12 Mai : « Community«  Qu’attendre d’une série qui a été renouvelée alors qu’elle n’avait pratiquement aucune chance ? On pensait que les auteurs allient tout donner mais cette saison a été en-deça de la saison 1. La surprise passée, Community a ronronné, offert quelques fulgurances, osé des choses, réussi certaines (l’épisode Donjons et Dragons), raté d’autres (l’épisode de Noël). L’épisode final Paintball va faire plaisir et on espère...

Read More

The Office – 7×20 – Training Day

Michaël vit ses derniers jours chez Dunder Mifflin. Pour officialiser la chose, il invite son successeur pour présenter son travail et l’équipe. Will Ferrell joue le successeur ! Un épisode qui fait très plaisir ! Tout est réuni pour offrir 20 minutes de bonheur. On commence fort avec un prégénérique digne de la série, de la gêne, de la honte, Michaël Scott et DeAngelo Vickers (Will Ferrell) se rencontrent dans un bar sans savoir que l’un est le rendez-vous de l’autre; s’en suit une scène où ils se téléphonent… Du grand The Office. Tout le cast est là pour accueillir Vickers, Kelly le séduit dans une scène improbable, Jim et Pam se retrouvent dans une situation délicate à parler de leur bébé à outrance, chacun veut s’attirer la sympathie du nouveau tout en étant irrémédiablement intéressé par lui. La palme revient à Andy qui devient le larron de Vickers, à chaque occasion, il doit le faire rire et ça en devient ultra gênant pour lui. [youtube=http://www.youtube.com/watch?v=UOYA2tzexG4] Vickers n’est pas une copie carbone de Scott, on sent moins d’idiotie mais toujours autant de délires. Will Ferrell délivre une bonne performance et l’alchimie avec Carelle est bien là. Les deux acteurs se connaissent bien, on a pu les voir entre autres dans Ron Burgundy. Scott exprime une certaine jalousie envers Vickers. Il voit son équipe s’intéresser plus que de raison à lui et voit qu’il est dur de vivre sous l’ombre de quelqu’un. Les auteurs ont eu l’intelligence de ne pas faire...

Read More