Nouvelle série Marvel de 2017, Runaways est l’adaptation du comics du même nom. Elle débarque sur Hulu.

Les Fugitifs (en français) est un comics créé par Brian K. Vaughan et Adrian Alphona en 2003 qui n’a pas connu un grand succès. Josh Schwartz et Stephanie Savage proposent cette série après avoir travaillé sur Newport Beach, The Carrie Diaries et Gossip Girl.

Runaways raconte l’histoire de 6 adolescents qui tentent de se retrouver après la mort de leur amie, Amy.

Après avoir découvert leur environnement et leur famille, on comprend que le principal problème est que les parents de certains sont liés à une secte étrange et que des pouvoirs insoupçonnés se réveillent chez certains ! Mais ne croyez pas que Runaways est une bête série de super-héros comme Heroes ou Misfits. Ici, nous passons les 3/4 du temps de l’épisode à connaitre les personnages dans leur vie. Nous sommes en plein Degrassi High !

Et s’il faut du temps pour avoir un peu de sympathie ou d’empathie envers les personnages, c’est parce que les personnages partent avec des handicaps d’écriture flagrants. Le contexte est dilué dans beaucoup de dialogues, on ne comprend pas qu’Amy était le lien entre eux, que leur passé était important et surtout, que les personnages passent pour des gros stéréotypes. Entre la SJW, la blonde coincée, le rebelle beau gosse et sportif et le nerd à lunettes, on passe en revue la liste des facilités.

runaways

Fort heureusement, l’épisode parvient à créer une atmosphère intrigante avec cette fameuse disparition d’Amy qui les a séparés. On croit alors à leur amitié perdue et à des trajectoires de vie non voulues ou presque. Mieux encore, les dix dernières minutes transforment l’épisode en What The Fuck surnaturel. Et si on ajoute à cela un dinosaure, vous comprendrez que Runaways pourrait être la série la plus barrée de nos écrans.

C’est donc un teen drama un poil bancal mais avec du potentiel qui s’est dessiné pour finir sur une série fantastique qui annonce beaucoup de choses. Mais quoi? Ce premier épisode se permet le luxe d’être vraiment introductif et on est encore loin de saisir tout cet univers. C’est donc une bonne chose puisqu’on reviendra pour l’épisode suivant !