Orgueil et Préjugés de Jane Austen : une version inédite en France

0

Publiée en 1894 en Angleterre, l’édition d’Orgueil et Préjugés de l’éditeur George Allen comporte des illustrations de Hugh Thomson, célèbre illustrateur victorien. Les éditions Milady ont repris le texte et les illustrations de cette version pour former un magnifique livre-objet, disponible depuis fin octobre en librairie.

Qui n’a pas lu Orgueil et Préjugés de Jane Austen ? C’était mon cas il y a encore quelques jours… J’avais déjà lu la version de Seth Grahame-Smith, Orgueil et Préjugés et Zombies, pas si loin de l’original tout compte fait, et ce fut un vrai plaisir. Avec la sortie de ce livre en édition collector, je ne pouvais donc que craquer.

Le titre est assez parlant de lui-même : quand l’un a trop d’orgueil et l’autre trop de préjugés, il n’est pas facile de démarrer une histoire d’amour. J’ai adoré le fameux M. Darcy aux manières véritablement détestables. Quant à Elizabeth Bennet, elle ne manque pas de mordant et sait dire ce qu’elle pense, ce qui va d’ailleurs la mettre dans une mauvaise posture. J’ai également beaucoup apprécié qu’il y ait au final plusieurs intrigues dans le récit, le rythme étant ainsi plus captivant.

L’histoire est bien sûr entraînante, les personnages touchants, leurs erreurs agaçantes et le final grandiose. Jane Austen était-elle l’initiatrice du roman feel-good ? C’est l’impression que cette lecture m’a laissée. On est enchaîné à l’histoire, on rit, on s’émeut de la romance, on s’énerve un peu de la bêtise des Bennet et on termine finalement le sourire aux lèvres. Un récit avec plusieurs morales, un livre passionnant, mais surtout un classique qu’il faut absolument avoir dans sa bibliothèque ! Impossible de ne pas aimer.

Venons-en maintenant à l’objet en lui-même. Il est magnifique, c’est indéniable ! On aurait presque peur de l’abîmer mais les éditions Milady l’ont voulu solide, si bien qu’après ma lecture il semble comme neuf. Une hard-cover qui ne peut ni se froisser ni se plier, la couverture reste intacte et c’est top !

Les illustrations de Hugh Thomson viennent compléter le tableau avec brio. Il y en a suffisamment pour apporter un gros plus à cette édition d’Orgueil et Préjugés. Néanmoins, j’avoue que j’aurais aimé en voir davantage, ce qui n’est bien sûr pas faisable puisque l’illustrateur n’est plus de ce monde. Un petit point m’a également interpellée et j’avoue ne pas savoir si c’était intentionnel : le nom du régiment de Wickham n’est pas donné, des astérisques viennent le remplacer… Pour quelle raison ?

En bref, un roman captivant dans une version magnifique. Un livre-objet à mettre en avant dans sa bibliothèque. Un classique qu’il ne faut pas manquer. Bravo aux éditions Milady pour cet objet-livre absolument sublime !

Illustration de Hugh Thomson

Share.

About Author

Leave A Reply