Nos années parallèles de Stéphane Corbin : voix entrecroisées d’une mère et son fils

0

Nos années parallèles est le premier livre de Stéphane Corbin, père du collectif « les funambules ». Il raconte avec ses mots une partie de sa vie, en mélangeant savamment le récit tantôt de son point de vue, tantôt du point de vue de sa mère. Cet ouvrage vient de paraître aux éditions LamaO.

Quand j’ai entendu Stéphane Corbin dire, lors d’un de ses concerts, qu’il avait écrit un livre, je ne pouvais qu’être enthousiaste.

Stéphane Corbin, c’est avant tout un auteur compositeur interprète, à l’initiative du collectif les funambules (plus de 200 artistes réunis tour à tour dans un album, en concert, dans un double album, le tout pour l’amour, contre la manif pour tous et ses relents homophobes immondes). Bref un homme qui semble d’une richesse incroyable, un homme dont la voix douce a un effet tellement apaisant sur moi, aussi bien quand il chante que quand il raconte l’histoire de certaines de ses chansons.
Voilà, j’aime sa voix.

Alors un livre, je me suis dit : pourquoi pas. Si ça se trouve, je retrouverai sa patte, son style au travers de ces quelques pages.
Après avoir dévoré Nos années parallèles (certes court, mais croyez moi, 80 et quelques pages en deux jours c’est un exploit pour moi), je peux vous confirmer que son style d’expression orale, si doux, se retrouve également sur papier.

Nos années parallèles c’est Elle et Lui qui racontent des passages de leurs vies. La mère et le fils. Se croisant, se cherchant parfois, se soutenant, jusqu’à ce que le destin s’en mêle. Deux voix qui s’entrecroisent et s’influencent en attendant de prendre leurs envols respectifs. Lui, cherchant un sens à sa vie, au travers d’expériences en tout genre, Elle, cherchant des raisons de lutter. Lui et sa mère. Elle et son fils. On flotte, on voltige avec les personnages. L’auteur nous fait rentrer dans son intimité, dévoilant ses secrets, que l’on peut supposer pour la plupart tous autobiographiques.

Stéphane Corbin

Le style de Nos années parallèles est léger avec une part d’humour juste bien dosé pour donner de la légèreté à des sujets difficiles à aborder. Ça parle d’amour, de vie, de mort, de musique, de fer à repasser et de pâtisserie. C’est plein d’espoir, c’est un hommage familiale, plein de pudeur : c’est agréable à lire.

J’ai maintenant une vision sans doute encore plus admirative pour cet homme qui sait toujours trouver les mots et qui parle tellement bien d’amour, quel qu’il soit.

 

Interview de Stéphane Corbin, créateur des Funambules, pour en savoir un peu plus…

Share.

About Author

Leave A Reply