Alice 2067, premier roman autopublié de Bob Decoster

1

Depuis l’avènement d’internet, le champ des possibles s’élargit et permet à tout un chacun de réaliser ce qu’il n’aurait pas forcément pu faire auparavant. C’est le cas par exemple d’une myriade d’auteurs auto-produits qui grâce à internet peuvent diffuser plus largement leur prose et ainsi tenter de se faire connaître. C’est ainsi que nous avons pu jeter en exclusivité notre dévolu sur Alice 2067, le premier roman de Bob Decoster, parution auto-produite donc et sortant complètement des sentiers battus des parutions classiques dans le genre de la science-fiction.

Le roman est basée sur une idée plutôt intéressante : la comète Anubis a fait plus que frôler la terre puisqu’elle est allé s’abîmer au large de Sydney. Suite à cette catastrophe les côtes d’Australie ont été balayées par un gigantesque raz-de-marée. De plus en entrant dans l’atmosphère, la comète a lancé une puissante onde électro-magnétique qui a déréglé toutes les technologies récentes.

Suite à cela, Alice 2067 s’intéresse à la façon dont vont s’organiser les survivants. Comme vous vous doutez, le roman va nous faire suivre les aventures de différents groupes de rescapés. En effet les autorités et surtout les militaires, avaient tout prévu et ont organisé leur survie. Entre sauvetage des autres rescapés, combats contre les hordes hostiles et organisation d’un nouvel état, nous allons suivre Rich, le héros principal dans sa redécouverte de l’Australie. Le cadre australien se prête particulièrement à un récit où la technologie a été balayée et je dois reconnaître qu’il est même regrettable de ne pas avoir plus de description des paysages et des merveilles de ce pays. Cela aurait permis un voyage dans des paysages hauts en couleur qu’on ne rencontre pas tous les jours dans la littérature francophone, surtout en SF.

Alice 2067 s’attache plutôt à la mise en place du gouvernement remplaçant les institutions balayées par le tsunami. Très circonstancié et enchaînant les faits, le récit nous ramène dans l’urgence des survivants, ils n’ont pas le temps de regarder le paysage ou d’avoir d’états d’âmes. Entre autres personnages, c’est surtout autour de Rich que le récit s’organise. Ancien commando et véritable dur à cuire, Rich pourrait sembler être un personnage monolithique, le genre de héros de roman d’espionnage, grand, musclé, au passé trouble mais capable d’aimer… cependant un phénomène étrange va l’amener à découvrir un monde qu’il n’avait jamais connu avant : d’abord d’étranges prémonitions puis de véritables transes vont faire comprendre à Rich qu’il est habité par d’anciens esprits australiens qui semblent avoir été éveillés par le cataclysme.

L’idée est très bonne et aurait pu être vraiment intéressante, malheureusement pour coller au récit de survie, l’aspect mystique est survolé et le récit ne nous donne rien à voir sur les mythes et légendes australiens ou sur les modes de vie des tribus aborigènes, ce qui aurait pu constituer un bonus à mon goût. Dans l’ensemble, le récit n’est pas déplaisant, même si j’ai trouvé la narration très confuse. Les temps changent brusquement sans réelle consistance et il m’est arrivé régulièrement de devoir reprendre un chapitre à plusieurs reprises en cherchant de qui il était question et qui parlait car il y a plusieurs narrateurs qui racontent leur survie en focalisation interne.

Tout cela ne gâche cependant pas l’idée principale d’Alice 2067, qui est assez bien traitée et qui, n’en doutons pas, nous permettra d’apprécier la suite des aventures de Rich, le guerrier qui se découvre shaman. Le roman Alice 2067, disponible sur la plate-forme Bookelis permet de se faire une idée de ce que l’on peut trouver dans ce nouveau genre. Oui les finitions des livres n’auront peut-être pas le raffinement des livres issus des grandes maisons d’édition mais si vous aimez les idées nouvelles, ces plate-formes peuvent vous donner de bonnes surprises.

About Author

Un commentaire

  1. Bonjour,
    Merci pour cette chronique ! 🙂
    Quand vous parlez à la fin de la qualité du livre quels sont les détails qui ne sont pas parfaits ? 😮 Je vous pose cette question car je suis à la recherche d’une plateforme de ce type pour le livre de maman et nous avons trouvé un site et une entreprise à Nice qui semble pas mal (https://www.pumbo.fr/imprimer-un-livre) mais je préfère me renseigner un peu partout avant de nous lancer. 🙂
    Merci pour votre réponse !
    Ju’

Leave A Reply