Le Piège de l’Innocence : pari réussi pour Kelly York

0

Le Piège de l’Innocence est un livre de Kelley York, paru le 17 novembre dernier aux éditions Pocket Jeunesse. Un roman qui nous entraîne dans la vie Vic Howard, jeune homme accusé à tort d’avoir violé une fille de son lycée.

Je n’étais pas partie emballée par ce roman bien que l’auteure, Kelley York, m’avait fait forte impression avec son premier roman Sous La Même Etoile (critique ici). En effet, je n’aime pas beaucoup les histoires avec des injustices de ce genre et je pensais m’énerver au fil du récit. Surprise : non seulement ce livre ne m’a pas agacée, mais j’ai même trouvé l’intrigue passionnante !

le-piege-de-linnocence-kelley-yorkLe Piège de l’Innocence commence presque aussitôt avec le viol de Callie, une jeune fille saoule à une fête qui se souvient avoir été violée mais qui ne sait plus qui était le garçon. La seule chose dont elle se rappelle, c’est que c’est Vic qui l’a emmenée dans une chambre pour l’allonger. Le garçon, chevaleresque, l’avait trouvé par terre dehors en train de vomir et avait simplement voulu lui venir en aide. Il se retrouve maintenant accusé à tort et va vivre un véritable enfer.

Quel est le pire : se faire accuser d’une chose ignoble que l’on n’a pas commise, voir sa mère être certaine de sa culpabilité, ou bien subir les insultes et les coups des lycéens qui arrivent à des conclusions trop hâtives ? Vic est un garçon simple et peu populaire. C’est sûrement dû à son bégaiement. Décidément, ce lycéen enchaîne les misères ! Kelley York a misé sur un personnage gauche et attachant qui va tout faire pour découvrir la vérité. Et c’est réussi ! On ne tombe pas dans le trop sentimental avec un héros qui courbe le dos face aux accusations. Non, on rencontre un homme touchant qui va se découvrir des alliés insoupçonnables.

Le Piège de l’Innocence est un roman troublant et captivant. Il est totalement addictif, si bien qu’on le finit en un après-midi ! Les personnages sont tous très bien créés, l’écriture est fluide et permet de nous entraîner dans cette quête du coupable. Et quand la conclusion arrive, même si on avait des soupçons, c’est bluffant ! Pas de vrai happy-end, mais une histoire bouleversante et bien écrite, qui arrive à nous transmettre toute une palette d’émotion. J’ai encore une fois été ravie de découvrir un roman de Kelley York. Il ne reste plus qu’à attendre le prochain, Suicide Watch, qui devrait sortir en 2017, toujours chez Pocket Jeunesse.

« – Madame, votre fils est accusé d’avoir violé Callie Wheeler.
Ses propos sont comme un coup de massue. Je me fige, incapable de bouger, de peur de tomber et de disparaître dans le sol.
Trois paires d’yeux sont braqués sur moi. Pleines d’interrogations. A espérer que je dise quelque chose. J’attends. Que ma mère prenne ma défense. Victor ? Non, jamais il ne ferait une chose pareille. Mais elle se contente de me fixer avec une expression que jamais, je crois, je n’ai vue sur son visage. Dégoût, confusion et horreur mêlés. »

 

Share.

About Author

Leave A Reply