On a testé Audible. Le livre audio, c’est comment ?

0

On n’y pense pas assez, mais le livre audio peut se révéler idéal dans diverses situations, quand on a l’habitude de prendre les transport ou de faire de grandes marches à pied… Quand on fait une activité manuelle, du footing… etc. C’est ce que nous avons récemment expérimenté, grâce à Audible, qui nous a gentiment offert quelques livres à écouter.

Quand Audible nous a proposé d’essayer son offre, on a dit oui tout de suite. Autant pour l’expérience que pour leur catalogue, qui est vraiment riche. Quand on a une vie bien remplie par le métro-boulot-dodo et que l’on tient un site littéraire à côté… ce n’est pas toujours simple de s’aménager du temps pour lire. La proposition d’Audible tombait à pic : j’allais enfin pouvoir tester le livre audio et découvrir certains textes desquels j’étais curieuse depuis quelques temps.

J’ai donc eu la chance de pouvoir écouter Vous n’aurez pas ma haine d’Antoine Leiris, lu par André Dussollier, qui a reçu quelques jours plus tard le Prix du Meilleur livre audio décerné par la rédaction du magazine Lire. Je ne vous cache pas qu’écouter un tel livre dans le métro est une expérience plutôt étrange. On se sent seul avec le narrateur, seul avec l’auteur, comme s’il nous confiait un secret. Attention à ne pas louper sa station pour autant, à ne pas prendre les mauvais couloirs aux correspondances… Ce texte d’une justesse parfaite est lu d’une voix de maître par Dussollier, qui s’efface complètement derrière cette histoire, ce témoignage magnifique.

Si vous ne l’avez pas encore lu et aviez l’intention de le faire, je vous conseille très sérieusement de l’écouter. Je m’en souviendrai longtemps… Une œuvre à part entière.

Nous avons également pu écouter Le Dompteur de lions de Camilla Läckberg. Un excellent thriller ; là encore parfaitement lu. Le narrateur, Jean-Christophe Lebert, nous tient en haleine autant que l’intrigue. Un livre audio de quand même plus de 13 heures, qui a notamment permis à notre rédactrice de combiner heure de pointe dans les transports et plaisir de la lecture. Quand le mode sardine est enclenché dans le RER et que l’utilisation des mains est compromise, l’option livre audio se révèle idéale. Sans compter l’impression de bénéficier d’une petite compagnie ! Pour le soir, attention de ne pas s’endormir en pleine écoute. Il est ensuite compliqué de revenir en arrière… C’est d’ailleurs bien le seul reproche que l’on fait à cette application. Il est presque impossible de se laisser distraire et de chercher à retrouver la dernière phrase que l’on a correctement entendue. Les textes sont trop denses et la barre d’écoute trop courte (dans la limite de l’écran, forcément) pour être précise.

Gros point positif et très pratique : il est possible de partager un compte avec plusieurs proches. La formule idéale pour répartir les frais et se concocter une bibliothèque audio sympathique !

Audible propose actuellement une offre d’essai. Votre premier livre audio gratuit, histoire de tester. Si vous hésitiez, on vous conseille vivement de sauter le pas. L’expérience s’est révélée très concluante pour notre équipe. Pour ma part, Audible me permettra enfin de lire Le livre des Baltimore de Joël Dicker, que je n’ai jamais eu le courage de lire en papier… Celui-ci est beaucoup d’autres, tels que des Stephen King, qui doivent être juste délicieux à écouter, ou encore le fameux Charme discret de l’intestin, que j’imagine bien écouter progressivement. Je vous laisse, je vais recharger le catalogue de mon application Audible…

Share.

About Author

Leave A Reply