Le Golem et le Djinn, un conte fantastique d’Helene Wecker

0

Le Golem et le Djinn est un livre écrit par Helene Wecker, paru chez Bragelonne le 19 octobre dernier. Un roman qui retrace l’histoire d’un Golem qui, à peine réveillé, va perdre son maître et va devoir apprendre à survivre dans un monde d’Humains. Il raconte également l’histoire d’un Djinn libéré de sa prison par accident mais qui, face à la perte d’une grande partie de ses pouvoirs, va devoir se faire passer pour un Homme normal. Quand un Golem rencontre un Djinn, l’impossible devient possible…

Le Golem et Le Djinn nous plonge dans le New York des années 1899 mais toute ressemblance avec le monde tel que nous le connaissons s’arrête là. Le fantastique prend la place du réel et nous plonge dans une histoire aux allures de conte, entre magie, illusion et choc des cultures.

le-golem-et-le-djinn-helene-weckerHelene Wecker nous fait voyager de la Pologne aux Etats-Unis, puis des Etats-Unis au désert syrien, là où tout a commencé pour le Djinn. Ce dernier a été capturé par un magicien puissant mais ne se souvient de rien. Il ne sait plus comment il a été capturé mais il continue de porter le bracelet qui limite ses pouvoirs, preuve irréfutable qu’il est toujours asservi. Où est celui qui a détruit sa vie ? Et comment le retrouver ? Le Djinn va devoir compter sur l’aide d’un Homme pour trouver sa place dans cet endroit qu’on appelle Manhattan, tout en essayant d’élaborer un plan pour récupérer sa liberté.

Quelque part en Pologne se trouve le vieux Yehudah Schaalman qui possède de nombreux pouvoirs, dont celui de créer des Golems. Un homme, désireux de se trouver une épouse, lui a alors commandé un Golem particulier : une femme qui, en plus d’être obéissante, devra être curieuse et intelligente. Créer un être d’argile doté de ces facultés n’est pas sans risque… D’autant plus que chaque Golem finit toujours par tomber dans une folie meurtrière et qu’il faut alors le détruire. Dans le bateau qui l’emmène en Amérique, le client bienheureux décide d’utiliser la formule qui donnera vie à sa Golem. Hélas, peu de temps après, il meurt. La femme d’argile, née pour servir, se retrouve sans maître et ne sait pas quoi faire. Elle devra passer inaperçue aux yeux des Hommes et ne jamais s’énerver, sous peine de faire un vrai carnage.

Le Golem et le Djinn est un roman véritablement surprenant. Les paysages, les personnages et la vie de l’époque sont bien décrits, il nous est alors facile d’imaginer ce qu’on lit. On est totalement plongé dans le récit et on savoure chaque phrase. L’histoire est réellement intéressante, chaque personnage à son propre vécu et va vivre ses propres péripéties, de quoi rendre le récit totalement captivant.

helene-wecker-le-golem-et-le-djinn

Helene Wecker

Si j’ai adoré le Golem, le Djinn, ainsi que les différentes intrigues des personnages secondaires, je dois avouer qu’à un certain moment, je me suis ennuyée. Le Golem et le Djinn est un roman de 525 pages et malgré l’action, les rebondissements et les révélations, il y a un petit passage à vide où on est tenté de sauter quelques paragraphes histoire de connaître enfin le dénouement final.

Le roman d’Helene Wecker est assurément très bon. Malgré cette fameuse lenteur qui m’a gênée, j’ai été totalement envoûtée par le récit, les personnages, de même que par l’écriture de l’auteure. Un style qui nous permet de ne pas buter sur les phrases et de se laisser entraîner dans les fabuleuses aventures de ces héros tout à fait extraordinaires. Un récit juste, qui ne laisse pas entrevoir une fin heureuse pour tous les personnages.

« Les histoires concernant Schaalman abondaient et offraient de multiples variantes : c’était un rabbin défroqué que sa congrégation avait chassé ; il était possédé par un dibbouk et jouissait de pouvoirs surnaturels ; on disait même qu’il avait plus de cent ans et couchait avec des démones. Toutes ses rumeurs s’accordaient néanmoins sur un point : Schaalman aimait s’adonner aux pratiques cabalistes les plus dangereuses et ne répugnait pas à monnayer ses services. »

About Author

Leave A Reply