Les Dragons de l’Eternité, la saga décevante d’Alexandra Ivy

0

Les Dragons de l’Eternité est la nouvelle saga d’Alexandra Ivy. Après Les Gardiens de l’Eternité et Les Sentinelles, l’auteure d’urban-fantasy se lance dans une série avec des dragons. Le premier tome, Baine, est sorti le 18 mars aux éditions Milady et raconte l’histoire de Tayla, une jeune sidhe vendue par son père à un dragon et destinée à rejoindre le harem de celui-ci.

Les Dragons de L’Eternité est la saga de trop pour Alexandra Ivy ! Une histoire et des personnages qui sentent le déjà-vu, une intrigue plus basée sur l’érotisme que sur les pouvoirs de la jeune sidhe et une héroïne pas crédible du tout. Ce premier tome est décevant !

dragons-eterniteDès le début du roman, nous rencontrons Tayla, une sidhe en cavale depuis de nombreuses années qui décide finalement de se poser et d’ouvrir son salon de thé. Elle accueille un être singulier qui va l’aider à payer le loyer : Levet, la gargouille que nous avons rencontrée dans la série Les Gardiens de l’Eternité. Tayla pensait être en sécurité grâce à un sort qui lui permet d’échapper à la surveillance de ses poursuivants. C’était bien sûr sans compter sur Levet et sa maladresse légendaire ! Démunie, la sidhe est enlevée par Baine, l’un des dragons les plus puissants.

Elle va alors apprendre la cruelle vérité : son père l’a vendue pour régler ses dettes de jeu. Elle se retrouve donc prisonnière de Baine et, comme si cela ne suffisait pas, d’autres créatures la pourchassent à cause de ses pouvoirs. Une histoire qui aurait pu être intéressante si Alexandra Ivy n’avait pas fait de son héroïne une fille facile !

Tayla se dit capable de résister à tout et il est impensable pour elle d’aller rejoindre le harem de Baine. Mais lorsque celui-ci lui met la main dessus, il ne lui faudra pas longtemps pour enlever sa petite culotte ! Mais où va-t-on ? On se retrouve avec un homme des cavernes, une sidhe sans caractère et une histoire bâclée. Pour moi, ce premier tome des Dragons de l’Eternité n’a aucun intérêt. J’ai nettement préféré la saga Les Sentinelles et je ne compte pas lire la suite de Baine.

Je pense que certaines lectrices pourront néanmoins apprécier ce roman car il n’y a aucune lenteur, l’action est toujours présente et beaucoup apprécient les livres érotiques qui se lisent vite. Aussi, même si je n’ai pas apprécié Les Dragons de l’Eternité, peut-être que l’histoire saura convaincre les adeptes de la saga Les Gardiens de l’Eternité qui était pourtant, à mon sens, un peu mieux développée.

« – Vous vous êtes introduit sur une propriété privée, dit-elle, fière que ses mots ne sortent pas sous la forme d’un cri terrifié. Montrez-vous.

Quelqu’un, ou quelque chose, fit claquer sa langue bruyamment.

– Tu oses tenter de me donner des ordres N Tu n’as certainement pas oublié les modalités de notre relation, n’est-ce pas, sidhe ? Je suis le maître, et tu es mon esclave. »

Share.

About Author

Leave A Reply