Did I Mention I Love You d’Estelle Maskame : la série phénomène

Did I Mention I Love You est le premier tome de la saga phénomène d’Estelle Maskame. Sorti le 7 janvier dernier chez Pocket Jeunesse, ce roman young-adult raconte l’histoire d’Eden, jeune adolescente qui va passer ses vacances d’été chez son père à Santa Monica. Là-bas, elle va faire la connaissance de son demi-frère Tyler, un jeune homme tourmenté par son passé dont elle va tomber amoureuse.

did-i-mention-i-love-youOn ne peut pas dire qu’Estelle Maskame n’a pas fait preuve d’originalité. Si le thème existe déjà, il n’a jamais été raconté de cette manière. La jeune auteure de 17 ans évoque l’amour et les relations parents-enfants avec maturité et son histoire a déjà convaincu beaucoup de lecteurs.

Did I Mention I Love You, c’est l’histoire d’Eden, jeune ado qui vit seule avec sa mère depuis que son père les a quittées trois ans plus tôt. Elle lui en veut de ne pas s’être expliqué, d’avoir fait souffrir sa mère, mais surtout, elle lui en veut de ne s’être jamais excusé pour tout le mal qu’il leur a fait. Alors le jour où il réapparait dans sa vie pour lui demander de passer l’été avec lui, sa nouvelle femme, ainsi que les trois enfants de cette dernière, Eden hésite.

Passer les vacances à Santa Monica, ce n’est pas donné à tout le monde, alors Eden va finalement se laisser tenter. La surprise sera grande lorsqu’elle arrivera enfin à destination. Elle qui pensait devoir jouer les babysitteurs se rend compte que ses demi-frères ont quasiment son âge. Mais la plus grande surprise concernera son demi-frère Tyler qui, bien qu’étant totalement exécrable, l’attire irrémédiablement.

Vous l’aurez compris, Did I Mention I Love You raconte l’amour interdit entre un frère et une sœur qui n’ont pourtant aucun lien de sang. Si le thème peut être dérangeant pour certains, on peut dire qu’Estelle Maskame s’en sort très bien. Son point fort : les relations familiales. Le père, la mère et la belle-mère d’Eden ont été très bien pensés et l’histoire gagne ainsi en véracité.

Le point faible ? Tout au contraire, ce serait plutôt les adolescents qui surjouent leurs rôles. Le bad boy qui fume, se drogue et boit ? Déjà vu. L’héroïne un peu paumée et naïve ? Aussi ! Eden et Tyler auront également des réactions bizarres parfois, ce qui pourra agacer le lecteur. Deux personnages principaux un peu faibles comparés au talent qu’il a fallu pour créer les adultes. Dommage…

Estelle Maskame, auteure de D.I.M.I.L.Y.

Estelle Maskame, auteure de D.I.M.I.L.Y.

En résumé, Did I Mention I Love You est vraiment un roman pour adolescents, pas comme les Hungers Games et autres Divergente qui peuvent convaincre les plus âgés. Un livre intéressant et bien écrit qui a ses points forts comme ses points faibles. Si l’histoire vous tente, lancez-vous ! Pour ma part, je tenterai surement le deuxième tome car la fin du roman a su m’étonner. Did I Mention I Need You sortira courant mai, toujours chez Pocket Jeunesse.

« – Eden, dit mon père. Tu sens l’alcool. Je n’apprécie pas que tu me mentes.
De quoi parle-t-il ? Que j’aie fait semblant d’être malade, d’être chez Tiffani, ou de ne pas savoir où est Tyler ? Soudain, la colère m’envahit.
– Et moi je n’apprécie pas que tu aies abandonné Maman, mais on n’a pas toujours ce qu’on veut dans la vie.
Je n’attends pas sa réponse. Les poings serrés, je m’élance dans l’escalier. »

2 Commentaires le Did I Mention I Love You d’Estelle Maskame : la série phénomène

  1. J’ai vraiment aimé le premier tome, pressée de découvrir le deuxième en mai ! C’est vrai que ce n’est ni un sujet de fond ni un style de livre qui intéresserait les adultes. Je suis d’accord sur la cohérence de certains des agissements de Tyler et Eden et il faut avouer que par moments le rythme était vraiment lent mais ce livre est très cool à dévorer !

  2. Effectivement pas mal de défauts pour ce livre… J’espère que le prochain tome me convaincra d’avantage 🙂

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Did I Mention I Love You, un roman dérangeant… |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*