Cara de Leo Listening, méthode pour apprendre l’anglais, nous fait le privilège de partager sa méthode pour regarder les séries sans sous-titres.

Vous rêvez de regarder tout le catalogue Netflix sans les sous-titres ? Quoi de plus normal ? C’est le saint graal pour tout spectateur qui préfère l’authenticité de la VO. Et Dieu sait que la vie est plus facile quand on peut regarder sans les sous-titres. On est moins fatigués car on ne partage plus notre attention entre lire, écouter, et regarder.

 

Quand on enlève les sous-titres on peut apprécier le décor, le jeu des acteurs, l’éclairage. Tout ce que l’on manque quand on lit les sous-titres au lieu de regarder la série. Mais comment faire ? 2 indications avant de commencer.

#1: je travaille avec des gens qui ont déjà un niveau d’anglais plutôt avancé. Mais qui ont des difficultés pour suivre et comprendre parfaitement des dialogues. Ils ne savent pas non plus, quoi faire, à part regarder beaucoup de séries sans sous titres, en espérant qu’un jour qu’ils comprendront enfin.

Si vous avez fait très peu d’anglais, ou si vous avez un petit niveau, il est trop tôt pour envisager de comprendre sans les sous-titres. Désolée. Même les sous-titres en anglais ne seront pas d’une grande aide pour l’instant.

 #2: Laissez tomber l’idée de juste regarder sans les sous-titres. Vous avez un ami norvégien/néerlandais/allemand qui a appris tout son anglais en regardant la télé en VO ? Mais combien d’années a-t-il mis pour  y arriver ? Il avait pas mal de temps libre quand il était plus jeune, non ?

Si vous avez un travail et une vie quotidienne normale, vous n’avez pas autant de temps libre qu’un ado du Nord de l’europe qui peut passer ses journées à regarder des séries en anglais en attendant que le dîner soit servi.  

On ne va pas compter sur dix ans de télé. On va se concentrer. Une décennie devant la télé ça ne va pas le faire. Allons plus vite avec ces 4 conseils.

 

  1. Choisissez votre série fétiche à laquelle vous allez vous consacrer

Vous n’êtes pas obligé de laisser tomber tout le reste. Mais si vous essayez de maîtriser à la fois l’anglais soutenu de Downton Abbey, et l’anglais bourré de gros mots de Silicon Valley, vous n’allez pas vous en sortir. L’avantage des séries, c’est qu’on les regarde régulièrement. On a le temps d’entrer dans l’univers, de s’habituer aux personnages, de s’adapter à leurs voix et à leurs accents.

Si on est accro à une série, c’est encore mieux. La motivation est là. Je pense à la première saison de Stranger Things dont j’ai enchaîné les épisodes. J’ai vécu toutes les émotions possibles à chaque épisode en espérant que l’on retrouve Will.

  1. Ne laissez pas tomber tout de suite les sous-titres

C’est un peu contre-intuitif mais votre meilleur allié dans la lutte contre les sous-titres, ce sont les sous-titres. Vous avez le droit de vous faire aider. Le conseil de ma consoeur Elfin, c’est de regarder pendant 10 minutes avec sous-titres, et puis 10 minutes sans. Si une scène vous paraît très importante pour comprendre l’épisode dans sa globalité, mettez-les. Et surtout, les sous-titres vont vous permettre de comprendre ce que vous ne comprenez pas. Permettez-vous de vous faire aider, ce n’est pas interdit.

 

  1. Quel est le problème?

Vous avez des hypothèses sur vos soucis

  • Vous pensez que vous n’avez pas assez de vocabulaire
  • Qu’il y a trop d’expressions familières que l’on vous a jamais apprises
  • Que les anglophones parlent trop vite

Mais qu’est-ce que vous en savez vraiment ?

Découvrons alors ce qui ne va pas.

  • Mettez-vous devant un extrait qui vous a posé problème.
  • Passez un court extrait, par exemple une phrase d’un personnage. Il vous faut quelque chose que vous pourrez vous rappeler.
  • Ecrivez ce que vous avez entendu, au mieux.
  • Vous pouvez ré-écouter plusieurs fois, mais pas trop. Sinon vous allez être encore plus perdu(e). 3 à 5 fois, c’est bien.
  • Quand vous êtes prêt(e) ou vous n’en pouvez plus, mettez les sous-titres et comparez-les à votre phrase.
  • Alors, quel est le problème ?

S’agissait-il d’un nouveau mot ou expression ?

S’agissait-il de mots que vous connaissez, mais que vous avez malentendu?

S’agissait-il d’une référence à un personnage historique, un autre film ou livre etc. Ou toute autre référence spécifique à la culture anglophone ?

Vous venez de faire une dictée façon 2.0.

Quelques problèmes typiques : 

Une plainte que j’ai entendu de mes “Leo Listeners” comme je les appelle est la suivante:

“Je reconnais les mots que je vois quand je mets les sous-titres, mais je n’arrive pas à les comprendre à l’oral.”  

C’est à dire que le vocabulaire inconnu n’est pas le problème principal. Qu’est-ce qui se passe alors ? Les mots changent quand on les lie dans des phrases. On connaît la liaison en français et c’est un peu pareil en anglais.

  • Les mots se lient entre eux. Dans l’expression ‘go out’ on rajoute un ‘w’ entre les deux voyelles. Dans ‘I agree’ on ajoute un ‘y’. Et enfin, les consonnes à la fin des mots se lient aux voyelles des mots suivants comme ‘an apple’. On dirait ‘a napple’.
  • Certains sons disparaissent, notamment les ‘h aspirés’ dans des phrases comme “is he busy?”
  • Le mélange de certains sons en créent des nouveaux. Par exemple “I sent you it” devient “I sen chew it”. La combinaison du ‘t’ plus ‘y’ devient ‘tch’
  • On utilise beaucoup de contractions à l’oral comme ‘we’ve’, ‘isn’t’, ‘they’re’, ‘I’d’.
  • Le rythme de l’anglais fait que beaucoup de mots connus sont ‘avalés’ comme les prépositions ‘at’, ‘to’, ‘for’ ou les articles ‘a’, ‘the’ ou encore les verbes auxiliaires ‘are’, ‘can’, ‘does’, ‘do’ etc    

 

  1. Acceptez que vous ne pouvez pas tout contrôler

Je me penche depuis plusieurs mois sur la question des films et séries, et me demande pourquoi même les apprenants avancés ont du mal à les comprendre. Ce que j’ai constaté:

  • Dans les films il y a des séquences où l’on rajoute de la musique en même temps qu’un personnage parle. Les répliques sont donc difficiles à entendre.
  • Les films sont souvent plein de références culturelles que l’on va avoir du mal à comprendre. Etant britannique, j’ai moi-même parfois du mal avec les films américains puisque je ne connais pas les personnes dont on parle.
  • Certains réalisateurs cherchent à tout prix le dialogue naturaliste. Ils laissent les acteurs murmurer leurs répliques.

Donc il y aura toujours des choses qui viendront gêner votre compréhension. Pour moi, la ratio magique c’est 80:20. Si vous pouvez comprendre 80% de ce que vous entendez, il est temps de laisser tomber les sous-titres.

 

Un petit résumé de tout ça :

 

  • Choisissez votre série fétiche et concentrez-vous là-dessus
  • Donnez vous la permission d’utiliser les sous-titres en cas de besoin
  • Faites des dictées nouvelle génération et corrigez vous à l’aide des sous-titres
  • Apprenez et constatez comment les mots se lient entre eux ou se modifient dans l’anglais parlé
  • Acceptez qu’il y aura toujours des choses qui vont vous échapper. Tant pis. Visez 80% de compréhension.  

Cara Leopold aide les apprenants avancés d’anglais à retomber amoureux de leurs séries et films préférés en se libérant des sous-titres. Vous la retrouverez à www.leo-listening.com