On a pu voir ce qui sera très probablement le dernier aperçu de Justice League avant sa sortie en novembre prochain, et les retours sont les mêmes que d’habitude.

Entre ceux qui trouvent ça trop beau pour être vrai, ceux qui parlent déjà de se trancher les rétines et les indécis/ceux qui s’en fichent, les accueils des projets DC se suivent et se ressemblent et sont encore et toujours des preuves qu’ils ne font rien pour plaire. Oui, la logique de cette petite review sera partisane mais on est comme ça, chez Smallthings, toujours d’un côté de la balance !

La couleur rouge donne le ton dans ce trailer clairement apocalyptique. D’aucuns disent que le trailer ne racontent rien mais ce sont les mêmes qui se plaignaient à raison du spoil de Doomsday lors de la bande annonce de BVS … ce qui ressort n’est pas une absence de fond, c’est trop tôt pour se prononcer, mais simplement une avalanche d’images délirantes qui sonnent envie de voir le film. Tout ce qu’on sait, c’est que la Justice League va poutrer Steppenwolf, mais qu’elle aurait bien besoin de Superman.

La bande annonce n’est pas un trailer, c’est un teaser de 2 minutes 57. Et ce n’est franchement pas plus mal. Pour un projet qui est supposément passé dans les limbes des productions chaotiques, ça a l’air de se tenir plutôt bien. Le projet n’a pas l’air si hybride, les notes d’intention se suivent mais se complètent bien. Et si Justice League était le blockbuster superhéroique le plus fun (Flash est hilarant, l’action a l’air dantesque), le plus émotionnel (Lane qui pleure Superman), bref le plus réussi de l’année ?

Avouez que ce serait cool.

 

Sortie le 15 novembre 2017.

AMD