Vous ne connaissez peut-être pas Hellraiser, mais c’est pourtant une saga d’horreur culte chez les amateurs d’horreur satanique, qui en est à son dixième volet … !

Si Hellraiser n’a jamais été très bankable, elle est surtout réputée pour la richesse de son univers, sorti tout droit du cerveau tordu de Clive Barker, aussi créateur de l’excellent jeu-vidéo Jericho. Littérature, comics et cinéma, la mythologie Hellraiser a connu une grande expansion depuis les années 1990 et a pourtant eu le bon goût de rester, malgré la qualité toute relative et aléatoire des œuvres adaptées du mythe, plutôt confidentielle. On la connaît parfois sans le savoir, vous pensez par exemple ne pas connaître Hellraiser V mais si je vous disais que son réalisateur est Scott Dericksson, celui de Dr Strange et Sinister ? Un succès vient toujours de quelque part.

Toujours est-il que, conformément à la tradition, Hellraiser X : Judgment sortira directement en disquette et VOD, sans passer par la case cinéma. C’est aussi cette relative confidentialité qui lui permet d’être trash et de ne se plier à aucun autre cahier des charges que le sang, le sexe et le morbide. Ça tombe bien, c’est tout ce qu’on lui demande. Cet opus produit par Lionsgate (Saw) a l’air d’en être bien pourvu, et sa réalisation n’est pas sans rappeler celle de Bousman sur les derniers opus de la Saga du Tueur au Puzzle. À savoir, beaucoup de gros plans et une luminosité crade et fébrile. L’action a l’air, une fois est totalement coutume, d’être liée à une mystérieuse histoire de meurtres rituels et d’enquetes sombres, ayant sûrement pour cause les effroyables Cénobites. On attend ça de pied ferme, bien que l’on puisse penser que l’horreur mainstream contemporaine, de plus en plus trash (voir Annabelle Creation et Insidious 4), a un peu mangé l’herbe sous le pied de ce retour d’Hellraiser, 7 ans après le dernier film.

Avec une date de sortie prévue aux US le 13 février 2018, sûrement dans les mêmes eaux chez nous, le film est réalisé par Gary Tunnicliffe et n’aura pas Doug Bradley dans le rôle de Pinhead, puisqu’il ne souhaite toujours pas revenir. On aura donc droit à nouveau à Paul Taylor. Pour ce que ça change…

AMD