Dawson’s Creek est arrivé le 20 janvier 1998 sur la chaîne WB. En revoyant le premier épisode, on comprend qu’elle a changé beaucoup de choses.

Le parcours : Pilote diffusé le 20 janvier 1998 sur The WB. 128 épisodes, 6 saisons. TF1 diffusera la série dès le dimanche 4 janvier 1999.

Le résumé  : adolescence d’un groupe d’amis dans la petite ville de Capeside

Le background : vu, aimé, adoré mais qu’en VF. Jamais revu depuis la fin de la série en 2003.

En complément de cet article, n’hésitez pas à regarder ce mini-documentaire improvisé sur la série avec les témoignages de Yaël, Rose et marina.

Amenez-moi le pilote : Première scène, Dawson et Joey sont sur un lit, ils viennent de regarder E.T. encore une fois. Dawson est fan de Spielberg et souhaite être réalisateur. Joey est amie avec lui depuis leurs 7 ans. C’est l’heure de dormir et Joey rentre chez elle… pour la première fois. Elle a 14 ans, lui 15, ce n’est plus possible de dormir dans le même lit sans que les hormones ne parlent. La première introduit déjà beaucoup d’ingrédients. On comprend que les enfants sont des adolescents, que le sexe devient un problème et que l’amitié est davantage une barrière qu’autre chose.

Seconde scène, Dawson réalise un petit film avec Pacey et Joey quand Jen débarque de New-York. La jeune blonde semble bousculer ce petit monde. Les garçons en sont déjà fous et Joey voit d’un mauvais œil l’arrivée d’une concurrente. Le quatuor est en place. Le triangle amoureux se profile, les personnalités s’affirment déjà entre le Dawson rêveur, la Joey en proie au doute, la Jen poil à gratter et déjà mature et le Pacey amuseur et amusé. D’ailleurs, ce dernier se trouve au centre d’une histoire d’amour avec sa professeur, Miss Jacobs. On comprend que Pacey va être le perturbateur perturbé. Avec ça, Jen se la joue provocatrice avec sa grand-mère très catholique. Les conflits sont déjà très bien présentés dans ce premier épisode. Les parents de Dawson ont une vie sexuelle active, Dawson croit que sa mère trompe son père, Joey vit avec sa soeur enceinte et en couple avec un noir-américain depuis que son père est en prison et que sa mère est morte… Le drama n’est pas du tout de trop pour tous les personnages. On ne sent rien de non-naturel. les dialogues sont justes, fluides et jamais ridicules.

Il a toujours été reproché que les personnages de Dawson parlaient comme des adultes. Non, aucun adulte ne parle comme ça donc le problème est ailleurs. Dawson et les autres se posent des questions, il est donc tout naturel, à l’instar de This Is Us, de proposer des dialogues un peu plus pointus. On est en pleine recherche du soi et de l’autre. Les mots sont là pour illustrer de l’inconnu. Entendre des gens balbutier des mots pour chercher à se faire comprendre n’aurait aucun sens et aucun attrait.

Si le rapprochement entre Dawson et Jen est un peu rapide, il y a cette innocence et cette simplicité qui feront toujours mouche. Et tout restera sur cette ligne de réalisme obsessionnel. Nous ne sommes pas chez les riches, ni chez les bons américains de Beverly Hills et les Frères Scott. Dawson reste terre à terre, ne sort jamais des intrigues improbables et a su toujours toucher juste. Le coming-out de jack, les relations instables de Pacey, les repères changeants, le passé qui resurgit, les objectifs de chacun ont nourri les 6 saisons. Ce premier épisode arrive à proposer déjà tout ce que la saison va offrir. Evidemment, avec seulement 4 personnages principaux, la saison 2 avait déjà besoin de sang neuf. C’est donc avec un charme particulier que la saison 1 se déroule sous nos yeux. Et Dawson’s Creek a encore de l’intérêt aujourd’hui.

Pour avoir vu cet épisode pour la première fois en VO, je dois avouer que je perds en nostalgie ce que je gagne en authenticité. J’ai une profonde tendresse pour la VF et les voix si reconnaissables. Les choix de traduction sont également à noter puisque l’expression “walk the dog” pour parler de masturbation devient vraiment “promener le chien. Le pire est à la fin de l’épisode où Joey demande à Dawson combien de fois il “walk the dog” justement et la VF choisit de changer la teneur du dialogue en demandant si Dawson l’aimerait toujours avec les cheveux plus clairs comme Jen. Dawson lui répond que même avec les cheveux rouges, il l’aimerait quand même… Loin de la VO qui fait dire à Dawson qu’il se masturbe chaque matin devant Katie Couric…

Revoyez la vidéo Réactions à Show où on revient sur l’une des premières scènes de Dawson.