Catégorie : Sériephilie

The Office – 7×17 – Threat Level Midnight

Première review « officielle » de ce blog pour une série que j’adore. L’épisode est assez spécial, il est composé en grande partie du film de Michael Scott : Threat Level Midnight. Il faut remonter à la saison 2 pour découvrir que Michael écrit un script où il joue un agent secret nommé Michael Scarn. Comme il le dit lui-même, il a fallu des années de tournage, de remontage et de retournage pour arriver à un produit fini. C’est pour cela que l’on revoit Roy, Karen ou encore Jan dans le film ! Mais vous allez me dire : est-ce que ça en fait un bon épisode avec tout ça ? Non. Le film est vraiment dénué de grosses vannes, on a plaisir à revoir d’anciennes têtes mais cela n’apporte strictement rien car même les caméras qui suivent nos employés retrouvent Karen et Jan pour avoir leur avis pour seulement trois secondes de réactions. C’est une sorte de chant du cygne pour Michael Scott, du moins ça aurait dû. Plus qu’une poignée d’épisodes avant de dire adieu à Michael Scott, pour l’instant la série s’en sort assez bien, on entrevoit les possibilités du personnage pour une sortie digne de ce nom. L’épisode, coincé dans le ventre mou de la saison, ne dégage rien, pas même une once de nostalgie. C’est très dommage, Steve Carell s’en sort encore très bien et survole...

Read More

Spartacus : Gods Of The Arena

Commençons la première review de ce blog avec une série coup de coeur. Apparue l’année dernière sous le titre Spartacus : Blood and Sand, la série de la petite chaîne Starz a donné lieu à polémique vu qu’elle offrait moultes scènes de sexe autant féminines que masculines. Outre d’autres qualités, la série a aussi fait les unes des sites de séries car son acteur principal, Andy Whitfield, a développé un cancer ce qui lui a fermé les portes de la saison 2. La chaine, qui souhaitait conserver l’importante audience générée, a mis en place une préquelle qui se situe quelques temps avant l’arrivée de Spartacus. Spartacus : Gods of the arena raconte donc comment la Maison Batiatus (le ludus de Quintus Batiatus, incarné magnifiquement par Jon Hannah – La Momie-) est devenue ce qu’elle est devenue. Après cette introduction passons aux 5 épisodes diffusés sur les 6 ! On prend la même recette et on recommence. Sexe, violence et trahisons sont le lot épisodique de la série qui sait vraiment offrir uns pectacle visuel étonnant et détonnant. La réalisation est toujours inspirée, les effets appuyés et la série divertissante ! Ce n’est pas une série réaliste et on le sait dès les premières images. Ici, Batiatus et Lucretia (incarnée par Lucy Lawless) prennent les devants et doivent gérer au mieux leur armée de gladiateurs et d’esclaves. Crixus, déjà présent dans la...

Read More