Une bonne grosse semaine après la fin du Comic Con de San Diego, revenons sur 10 moments improbables ou carrément inoubliables.

Outre les nombreux trailers qui ont été dévoilés comme Thor, Justice league ou Stanger Things, il y a souvent des petits instants que seul le Comic Con peut nous offrir.

On commence par l’arrivée du groupe Kansas lors du panel de Supernatural. 12 saisons plus tard, Supernatural continue à intéresser des millions de gens. Les audiences sont plutôt stables, l’équipe créative au taquet et les deux acteurs toujours là. Et il y a aussi, à chaque season premiere, Carry on Wayward Son de Kansas qui résonne pour résumer les faits de la saison précédente. C’est dans le Hall H, la plus grande salle du Comic Con, que le panel Supernatural a débuté. Utilisant les écrans de côté pour proposer une immersion totale, ce panel a créé la surprise.

Le groupe Kansas était sur scène pour leur chanson phare. Un immense moment pour les fans mais aussi pour les simples spectateurs.

Le premier gros panel du Comic Con a été Kingsman 2 dans le Hall H. Et pour bien débuter, une vidéo d’intro a été spécialement concoctée pour l’événement. Dans un style rappelant la série Archer, on suit Eggsy dans les rues de Londres. Il retrouve Archer dans une échange bien sentie. Le panel s’est poursuivi avec La première séquence du film et deux grands extraits dont un combat entre Taron Egerton et Channing Tatum et la présentation de Poppy jouée par Julianne Moore, la grande méchante du film.

Et ce panel a offert un autre moment avec Halle Berry, qui joue Ginger dans le film. Alors qu’une bouteille de Rhum circule parmi les invités (dont Colin Firth et Jeff Bridges), un grand verre est servi à l’actrice. Cul sec.

La fin de son panel sera un peu difficile. Son regard se perdra souvent dans le vide.

En attendant certains panels, on se retrouve à assister à ceux d’avant et souvent c’est la bonne surprise. Le panel Ghost Wars a présenté la nouvelle série d’horeur de SyFy. Assez fauchée, Ghost Wars réunit quand même Vincent D’Onofrio, inoubliable Baleine de Full Metal Jacket ou encore le chanteur Meat Loaf (mais si, ce tube est increvable). Et lors de ce panel dont il n’existe aucune trace nulle part, de sacrés échanges ont eu lieu notamment avec Meat Loaf, très en forme et visiblement un peu éméché. Ne parlant que rarement de la série, Meat Loaf a raconté une anecdote où il s’est retrouvé à moitié nu devant un public. C’est évidemment lors des questions du public (rarement pertinentes), qu’il a pu raconter l’histoire. Terminant son histoire par une petite réflexion sur la taille de son pénis, Meat Loaf a eu un très bon retour de Vincent D’Onofrio concluant l’intervention par un “D’où son surnom”. Meat Loaf voulant dire Pain de viande… Mais ce n’était pas tout, une question du public a commencé par un petit échange assez chaud. Un spectateur commence par se présenter et à dire que le titre de la série ne lui plaisait pas. C’est vrai que Chost Wars fait un peu kistch. Un peu gêné l’équipe de la série a tenté de faire bonne figure mais Meat Loaf, encore lui, a juste dit : Get your fuckin’ ass down (Va t’asseoir). La salle est hilare.

Le panel Brave New Warriors est l’occasion de faire un panel 100% masculin avec 6 acteurs qui font l’actualité. Cette année, nous avions Richard Rankin (Outlander), Rodrigo Santoro (Westworld), Ricky Whittle (American Gods), David Harbour (Stranger Things), Christopher Meloni (Happy), et Colin O’Donoghue (Once Upon a Time). 40 minutes de bonne humeur avec des confessions de tournage drôles et un questionnaire de fin de panel bon esprit. Un excellent moment ! On retiendra aussi l’histoire de Chistopher Melnoi qui, à la question Quand avez-vous pleuré pour la dernière fois?, a parlé de la perte de sa mère, son oncle et son médecin la même semaine.

Hors panel, les séances de dédicaces sont, d’une, des occasions inespérées d’approcher les grosses stars, et de deux, une mission quasi impossible tant les places s’arrachent. Lors de la session de signature de Justice League, Gal Gadot, Wonder Woman, a rencontré une petite fille en pleurs.

On n’oublie pas aussi qu’après Daniel Radcliffe en Spider-Man ou Maisie Williams incognito, cette année a vu Lupita Nyong’o s’éclaiter comme jamais.

 

L’annonce du départ de Peter Capaldi a été annoncé il y a quelques temps et sa remplaçante aura fort à faire. Et c’est pour son dernier panel que PEter Capaldi a reçu une standing ovation par un public conquis malgré les nombreuses critiques qu’il a essuyées.

Lors du panel Blade Runner 2049, un fan a demandé à Harrisson Ford s’il comptait rebooter toute sa carrière vu qu’il reprend déjà Han Solo, Indiana Jones et Rick Deckard. La réponse de l’acteur est sans appel.

Et on termine par un panel étrange. Alan Tudyk présentait Con Man, sa série qui arrive sur SyFy après avoir été un succès en ligne. Il invitait quelques guests dont Tricia Helfer de Battlestar Galactica ou encore Casper Van Dien de Starship Troopers, un acteur qui a fait une carrière inexistante. D’ailleurs, le public ne l’a pas vivement accueilli contrairement aux autres. Un moment gênant qui n’est rien face au numéro musical que le cast a produit ensuite… Voir Casper dans cette galère nous fait dire qu’il faut tout accepter pour la promo.