On peut aisément se moquer de L’Amour est Dans le Pré. Mais la sincérité des sentiments qui s’en dégage fait de cette émission l’une des plus émouvantes du PAF.

Il y a quelques années, nous avions été touchés par la pureté des témoignages de personnes attendant simplement un ami, un mari ou une soeur dans un hall d’aéroport dans l’émission Hello Goodbye. On avait la simplicité de J’irai Dormir Chez Vous, l’optimisme impressionnant et l’humanisme de Nus et Culottés et nous avons aussi depuis 11 saisons, la sincérité bouleversante des sentiments dans L’Amour est Dans le Pré.

Pour cette saison 11, Karine Lemarchand a sorti les mouchoirs. Gérard est un agriculteur de 52 ans qui n’a jamais connu l’amour. Et comment le découvrir par une simple lettre? Comment les mots peuvent faire naître de telles émotions chez quelqu’un ?
C’est dans le premier épisode de fin juin que nous découvrons la réaction sincère de Gérard à la lecture de la lettre de Anne-Marie. Par des mots simples et touchants, elle se livre et livre à Gérard des émotions pures.

Ne pouvant retenir ses larmes, Gérard laisse Karine finir de lire la lettre. Elle ne pourra pas non plus se retenir.

« Je suis sûre qu’à ma mort ce n’est ni une maison ni un compte en banque qu’on me demandera mais on me demandera ce qu’il y avait dans mon coeur » conclue la lettre. Nous attendions donc avec impatience la rencontre entre les deux personnes. C’est dans l’émission du speed-dating du 10 juillet que Gérard accueille et rencontre enfin Anne-Marie, petit bout de femme brune à lunettes qui n’a, elle non plus, jamais rencontré l’amour.
Et c’est avec une simplicité exemplaire que les deux personnes se sont dit des mots touchants, révélant un profond manque d’amour et une qualité rare pour mettre des mots sur des désirs forts et finalement humains. Anne-Marie déclare vouloir dire ce qu’elle n’a jamais pu dire à quelqu’un.
« Qu’est-ce que j’aimerais avoir un homme qui rigole comme ça, entendre un rire comme ça dans une maison, c’est beau » résume ce qu’Anne-Marie recherche. Cette séquence renvoie à ce qu’est la Vie, du partage, du ressenti et du vécu.

Et c’est un dialogue d’une banalité certaine mais qui s’inscrit dans un moment de grâce confondante qui vient achever la séquence la plus touchante de cette année.
Brisant un moment de larmes, Anne-Marie demande à Gérard s’il aime le quad. Il dit oui. Elle demande « tu connais le tango?. Lui, « un peu moins ». Et elle répond en souriant « moi non plus ». Je ne sais pas vous mais ici, on valide quand les sentiments prennent le pas sur tout autre chose. Quand deux êtres se voient des sentiments révélés, on assiste à une rencontre des plus vraies.

La télévision qui produit autant de sens que ce soit dans nos ressentis que dans la façon de voir les choses de la Vie est une télévision nécessaire. Et on la défendra.

Episode à revoir sur 6 Play
http://www.6play.fr/l-amour-est-dans-le-pre-p_857/episode-7-saison-12-c_11708228