Une seconde journée toujours aussi riche en évènements, découvrez rapidement les interviews réalisées à l’occasion du festival.

 

Match : Série comique norvégienne avec un concept aussi original qu’assumé. En effet, la vie du personnage principal est constamment commentée par 2 commentateurs de foot avec une ambiance de finale de coupe du monde. Le concept initialement prévu pour les enfants est excellent et très drôle, l’effet comique vient de là. Chaque épisode dure une quinzaine de minutes, il faudra voir si l’on ne s’en lasse pas lors des prochains épisode. Aucune diffusion française n’est pour l’instant prévu, mais on espère évidemment la voir rapidement.

 

Optimisme Thierry Keller, co créateur de Usbek & Rica est lui venu nous parler de courage et d’optimisme. Selon lui les fictions débordent de pessimisme, ne leur empêchant pas d’être des oeuvres de qualité (Black Mirror) au risque de faire dériver la société vers les 3G : Gold : besoin d’argent, Gate : possibilité de sortir et de fermer, Gun : protection. Conférence très intéressante car pessimisme et noirceur n’est pas gage de qualité, de nombreuses série et fictions sont optimiste dont selon moi la meilleure d’entre elle : « A La Maison Blanche » car sans être niaise elle nous présente les politiciens tels qu’ils devraient être tout en admettant qu’ils ne le sont pas. A quand un « A La Maison Blanche » européen ?

All Wrong : Comédie franco-américaine sur le format web série « All Wrong » est l’histoire d’un jeune homme pour qui tout va mal et pour qui tout va empirer. Le format de 10 minutes permet de ne pas se sentir très mal par rapport à ce personnage et de rire des situations souvent décalées, inattendues et extravagantes.

 

Séance de Pitch : 7 scénaristes sont venus présenter chacun un projet. Cet événement, soutenu par Pôle Emploi a permit de mettre en valeurs ces 7 auteurs auprès de producteurs. Si il devait n’en rester qu’un … Ce serait dur de choisir ! Mais « Le Programme Nietzsche » d’Arnaud Malherbe est le projet m’ayant le plus plu. C’est l’histoire d’un ancien professeur de philo en prison qui est libéré puis reprend ses fonctions pour sauver le lycée d’un de ses amis. Pour au mieux impliquer ses élèves, il leur fait appliquer les concepts développés en cours : pour l’altruisme : il force ses élèves à accueillir des personnes sans domicile fixe chez eux. Au-delà du concept de la série, « Le programme Nietzsche » porte la philosophie à la TV alors qu’elle n’arrive que tard dans l’éducation.

 

Café série : les femmes dans les séries : séance de débat autour du rôle des femmes dans les séries en tant que personnage et en tant que professionnelles. En effet, dans l’audiovisuel comme partout ailleurs le sexisme est encore trop présent, les réflexions que les femmes peuvent entendre sont inacceptables, que cela relève de la mauvaise blague ou de la malveillance. Le sexisme ordinaire n’est en aucun cas tolérable. Il a été notamment soulevé lors de ce débat que non seulement le rôle des professionnelles doit évoluer mais aussi celui des personnages féminins ou masculins qui ne font que mener à des clivages, des clichés. Il est important de ne pas oublier ce débat et ce combat lors d’évènements comme Série Series.

 

Concert Musique pour terminer cette journée avec le concert du Sinphonia Pop Orchestra revisitant les génériques de nombreuses séries, de Lost à The Walking Dead en passant par Game Of Thrones, devenue tradition du festival ce Jeudi musical permet de redécouvrir nos génériques préférés en dehors de notre canapé.

 

Tabula Rasa : Présentée après le concert, Tabula Rasa est une surprise. C’est une série à la croisée des genres : entre fantastique et drame familial, on ne sait pas réellement où la série part après le premier épisode qui est toutefois très lent même si cette lenteur permet de sublimer la réalisation aussi travaillée que réussie. L’univers de la série est réellement excellent, le pitch est très bon mais les personnages secondaires ne portent pas assez l’histoire lors de ce pilote. Les bases de la série sont très solide et le récit peut réellement être excellent dans les épisodes à venir, mais le doute subsiste je serai curieux de voir la suite.