On pensait que Van Damme était une proie facile mais Nic Cage est plutôt LE client. L’homme aux projets improbables, aux films oscarisables, aux actionners bas du front, aux performances indescriptibles. Alors ta carrière Nic, ça va ?

Le dernier film “connu” de Cage est Snowden où il jouait Hank Forrester un employé de la NSA. On peut ensuite remonter à Joe, magnifique film de David Gordon Green datant de 2013. Il a été le mentor de Kick-Ass ! Bref Cage semble savoir tout faire.
Mais entre des projets sérieux et efficaces, Nicolas Cage se permet des fantaisies dont lui seul à le secret. Que ce soit des DTV foirés, des actioners calibrés ou des films improbables, Nicolas Cage semble avoir une réputation infaillible. Il pourrait jouer dans des tas de navets, il sera toujours un acteur respecté par un réalisateur respecté.  Comment passer de USS Indianapolis où il est commandant d’un navire échoué en plein mer qui doit survivre entouré de requins à Snowden, film qui raconte la descente aux enfers d’un personnage réel dans un film réalisé par Oliver Stone ?

On se moque beaucoup de son jeu un peu fantasque sur beaucoup de projets comme par exemple la fameuse scène de The Wicker Man qui date de 2006.

 

Nicolas Cage a cette aura étrange qui lui permet de se ridiculiser dans n’importe quoi mais de sortir intouchable. Voici donc les affiches de ces derniers films et vous verrez qu’on peut aisément jouer à “retrouvez Nicolas Cage sur l’affiche” tellement cet acteur aime se grimer… ou que l’affiche est tellement photoshoppé qu’on se demande vraiment si Nicolas Cage a posé. Autre chose à retenir, vous verrez qu’il se tient quasiment à chaque fois de la même manière sur l’affiche. Un maître !

 

En 2030, le réchauffement climatique a fait des ravages dans le Midwest américain. En essayant de stopper la récession économique, une agence gouvernementale, le Bureau de l’Humanité, chasse les membres de la société jugés improductifs et les bannit dans une colonie appelée Nouvel Eden. Un assistant social ambitieux et impartial enquête sur une affaire que lui a apporté une mère célibataire et son fils. Sachant ce qui attend le jeune garçon, l’assistant sauve leurs vies et expose la vérité concernant les secrets du Bureau de l’Humanité.

Plus belle affiche de sa carrière peut-être.

Bondieuserie absolument abominable. Parti pour une trilogie, ce film restera à jamais un immense navet.

Ah tiens Hayden Christensen, ça va la carrière ?

Tiens, Eric Judor a des airs de Guy Pearce.