Alors que les attentes ciné sont de moins en moins situés pendant l’été, la période des blockbusters voit aussi partir les billets verts. On s’attend à un été très peu rentable.

Les blockbusters estivaux sont parmi les plus attendus pour le public. Mais depuis que le marché mute avec des gros films dispersés tout le long de l’année, les périodes de haute rentabilité s’étalent également. Batman V Superman est sorti en mars, Star Wars est désormais un film de Noël et Deadpool a créé la surprise en février. La période de mai à août parait de plus en plus fade. Voici tout de même la sélection des films de cet été.

Certains films n’ont aucune date comme The Book of Henry ou Amityville: The Awakening et Le Monde secret des Emojis ne sort qu’en octobre.

Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar
Sortie le 24 mai

Les 4 précédents films ont réuni plus de 20 millions de personnes cumulées en France. Et si le dernier film avait déçu, 6 ans peuvent être nécessaires pour créer un peu plus d’attente et d’envie pour le public. Surtout, la franchise paraissait déjà fatiguer après le troisième film tourné à la suite du second. Le quatrième film a d’excellentes critiques. Reste à savoir si la franchise va redémarrer ou si  les studios vont s’avoir partir en beauté.

Côté box office mondial, le premier film avait réuni 650 millions de dollars et les trois suivants ont atteint le milliard. On s’attend donc à un chiffre assez élevé en France et dans le monde.


Wonder Woman
Sortie le 7 juin

Difficile de miser juste sur Wonder Woman. Les films DC connaissent tous la même rengaine. Au box-office, les films (Man of Steel, Batman V Superman, Suicide Squad) démarrent fort, chutent lourdement en seconde semaine et parviennent tout de même à faire des scores que beaucoup aimeraient. Côté critiques, les trois précédents films attirent les foudres de la presse et d’une partie du public. Divisant violemment, les films DC sont aussi des films à l’identité forte, loin du formatage Marvel. Wonder Woman semble différent. Allégé par un script qui s’affranchit de la filiation lourde du DCU en créant une histoire assez indépendante, Wonder Woman peut être le film le plus « fun » des 4. Les premiers retours sont positifs et décrivent un film puissant et divertissant. Ca nous suffit amplement !


La Momie
Sortie le 14 juin

Le projet semble bancal depuis le début et l’inscription de ce film dans un Univers Partagé de monstres semble déjà faire soupirer les plus optimistes. Tom Cruise sait choisir ses projets, il est donc difficile de voir en La Momie un bête film d’action fantastique. Les premières images ne sont pas très engageantes et n’offrent aucun moment de bravoure. La grande inconnue de cet été est la réception de cette momie.?$


Alerte à Malibu
Sortie le 21 juin

Les adaptations comiques de séries qui ne le sont pas ont donné des films très différents. 21 Jump Street, CHIPS, Starsky et Hutsch sont autant de tentatives que de fortunes diverses. Et ce n’est pas Dwayne Johnson qui pourrait valider le succès du film. Son aura de star ne suffit pas à garantir le succès d’un film hors Fast and Furious. Central Intelligence est passé inaperçu en France. Zac Efron a un lourd passif avec les comédies qui ne fonctionnent pas au box-office. Mike and Dave Need Wedding Dates, Neighbors 2, Dirty Grandpa sont trois flops successifs ! Même s’il n’est pas mauvais dans le genre, Efron a besoin d’un fort lead et d’un projet ambitieux et réussi. Les premières images de Alerte A Malibu semblent assez sages si ce n’est pas peu drôles. On croise tout de même les doigts pour qu’on est enfin une comédie réussie et qui cartonne !


# PIRE SOIRÉE
Sortie le 28 juin

A quoi s’attendre d’un film de potes avec Scarlett Johansson titré # Pire Soirée (espaces inclus) ? 1h30 de Very Bad Trip rance, au casting peu attirant et aux blagues éculées.


Transformers 5: The Last Knight
Sortie le 28 juin

Michael Bay récidive. Après 4 films, on resentait la fatigue artistique du réalisateur. Mais ce film réunit tous les ingrédients les plus intéressants de la franchise et se permet de revisiter l’Histoire. Les trailers offrent des images d’une beauté à tomber. On va enfin avoir une suite de Transformers qui ne frôle pas l’indigestion visuelle (le 2), la redite (le 3) ou la perte de contrôle (le 4). Si les films engrangent toujours autant d’argent, le score sur le sol US faiblit. L’événement et la surprise ne sont plus là, reste le fun ?

Bumblebee contre les nazis


Moi, moche et méchant 3
Sortie le 5 juillet

La déclinaison de trop pour certains, le plaisir de retrouver les personnages pour d’autres, la franchise Desplicable Me joue sur des habitudes (les Minions déclinables à l’infini) et oublie de bosser ses personnages principaux. Si le film Les Minions a marché plus que de raison, le public a-t-il encore envie de suivre autre chose que les bonhommes jaunes ?


Spider-Man: Homecoming
Sortie le 12 juillet

Marvel s’associe à Sony pour offrir une nouvelle nouvelle vie à Spider-Man. Après les propositions de Raimi et Webb, c’est l’anonyme Jon Watts qui se plie au cahier des charges de la commande. On s’attend à tout sauf à un film fort et puissant. Homecoming parait mécanique, sans âme mais néanmoins plaisant, la recette même du blockbuster oubliable.

Si on n’a aucun doute sur le talent de Tom Holland, on aimerait que ce film soit avant tout réussi indépendamment du fait qu’il s’inscrive comme un chaînon manquant pour le MCU.


Dunkerque
Sortie le 19 juillet

Christopher Nolan nous offre son film de guerre précédée évidemment par une attente folle. Le boursouflage systématique de ses intrigues par une forme lourde rend souvent l’expérience Nolan délicate. Certains adorent, d’autres sont plus réservés. Si les derniers films de Nolan ont été de gros succès (Inception, Interstellar, ses Batman restent des cartons mondiaux), son film de guerre pourrait être difficilement un plébiscite. Il faut sauver le soldat Ryan et Pearl Harbor restent les deux plus gros succès en films de guerre (200 millions de dollars chacun pour des films très différents). Dunkerque atteindra sûrement les 150 millions. Restent les critiques…


Valérian et la Cité des milles planètes
Sortie le 26 juillet

Le nouveau film de Luc Besson vient après le succès surprise de Lucy en 2014 avec 460 millions de dollars à travers le monde. Son « Avatar » est un projet qui parait dantesque mais qui sent malheureusement le remake du Cinquième Element. Les images peinent à convaincre d’un projet dense, sérieux et original. Si la BD est respectable, le film semble à mille lieux du projet de SF qu’on attend. On préférera juger sur place, dans un fauteuil.


Cars 3
Sortie le 2 août

La déception Cars 2 est restée dans les mémoires. Pixar et Disney ne sont pas les meilleurs artisans pour offrir des suites réussies. Toy Story reste l’exemple à suivre, Dory a cartonné mais n’a pas marqué les esprits. Cars 3 est une suite dispensable mais qui, sur le papier, sent le projet maîtrisé. On s’attend à un film plus mature, qui accompagne le public vers un ton plus sombre loin de la gaudriole du premier.


La Planète des singes : Suprématie
Sortie le 2 août

Dans les blockbusters estivaux, Fox parvenait sans mal à proposer des projets qui paraissaient ambitieux et casse-gueules comme les préquelles X-Men ou encore ce reboot de la franchise Planète des Singes. Devant les succès de ses propositions, Fox devenait le studio qui proposer des films intelligents et sérieux, peu enclins à la pantalonnade. 1 milliard de dollars plus tard, les deux précédents films de la franchise Apes restent des exemples de reboot et de suite. Les films ne sont jamais dans les titres les plus défendus ou attendus mais parviennent toujours à revenir dans les discussions. Cette Suprématie sent bon le film somme qui saura clôturer une trilogie efficace. On mise encore sur un beau succès critique et public.


Annabelle 2 : La Création du mal
Sortie le 9 août

Le spin-off de Conjuring avait été un succès en France parvenant à dépasser le film de James Wan en termes d’entrées. Impensable vu la qualité moyenne du métrage. Cette suite n’a pas le prestige de celle de Conjuring. En film d’horreur estival, il fera le job mais on sera loin de la réussite auteurale de Conjuring. Cette préquelle suite de la préquelle est d’un opportunisme crade. Mais pourquoi pas une bonne surprise ?


Atomic Blonde
Sortie le 16 août

Ne cherchons pas le succès de ce film qui passera inaperçu. Atomic Blonde sera juste le plaisir de quelques cinéphiles blogueurs qui y voit un film fun, carré, jouissif. David Leitch a proposé John Wick, on connait la suite. Et si Atomic Blonde nous faisait comme Wick ou Kingsman et s’affranchissait du projet obscur pour devenir un succès « populaire » construit sous le manteau.


La Tour Sombre
Sortie le 16 août

Le projet d’adaptation de la grande saga westerno-horrifico-fantastique de Stephen King avec Matthew MacConaughey et Idris Elba est plutôt confidentiel. Le grand public n’est pas derrière cette attente folle d’une poignée de fans. Mais comme le film est le début d’une saga ciné de grande envergure, le buzz se construira quelques jours avant la sortie, en cette période de fin d’été où le calme plat peut laisser la place à une montée en puissance marketing étonnante.


Baby Driver
Sortie le 23 août

Oups, excusez-moi. Atomic Blonde n’est pas le seul film attendu par une poignée de fans obscurs. Il y a aussi les fans inconditionnels d’Edgar Wright, l’homme aux flops de films cultes, qui prient jour et nuit pour que Baby Driver arrive plus vite. La recette est simple, efficace mais beaucoup moins rassembleur que la moitié des films cités plus hauts.


 

Nos pronostics :

On prédit le premier flop commercial de Tom Cruise avec La Momie, le succès dans l’indifférence générale de la Planète des Singes et de Pirates 5 et le flop US de Transformers 5 mais un immense accueil à l’International. Cars 3 fera le job sans étincelles, tout comme Moi, moche et méchant 3.

Le milliard sera à la portée de pas mal de films. Sauf naufrage artistique, il sera difficile de parler de vrai « flop ». La Momie fera son chiffre US sans problèmes (moins de 180 millions de dollars) mais ne brillera pas hors US (moins de 350 millions, ce qui reste quand même de bons chiffres). Ce sera suffisant pour lancer l’univers partagé Universal.

Transformers est le prototype même de film qui a 750 millions de dollars garantis. Le marketing n’a pas besoin d’être monstrueux pour cette franchise. Universal doit avoir l’intelligence de laisser vivre le film de lui-même.

Wonder Woman peut faire comme Thor et Captain America chez Marvel : des succès d’estime. Sauf que DC et Warner attendent peut-être trop du film de Patty Jenkins.  Le marketing en termes de coût semble plus important que pour Suicide Squad, c’est un indicateur assez fort. Nous ne sommes pas à l’abri d’un nouveau bashing DC si le film n’est pas le gros carton… (moins de 650 millions)