La saison 2 de la comédie avec Will Forte avait gagné en densité et devenait petit à petit une comédie avec ses propres codes et son univers attachant. La saison 3 s’est achevée sans passion.

Nous y voilà. Depuis la dernière mise à jour de ce suivi critique, peu de choses marquantes sont arrivées. La saison 3 est terminée, la saison 4 a été commandée et il est temps pour Last Man On Earth de finir en beauté. Oui, la série n’a plus rien à dire de bien pertinent. Les personnages ont tous été sacrifiés sur l’autel du développement. La moitié des personnages a été mis en touche. Melissa et Gail ont eu leur moment de black-out, Todd était le faire-valoir d’intrigues sans âme tandis qu’Erica était la plante verte du groupe. Tandy parvenait sans mal, avec Carol, à truster les scènes non sans déchet. La puissance comique a laissé place à des digressions qui devenaient insupportables.  Et les deux derniers épisodes étaient pénibles. Déménager, changer de décor n’est pas la solution miracle pour rebooster la série. C’est pourtant ce qu’ils vont faire encore. La bonne surprise est plutôt le dernier plan qui nous ramène Kristen Wiig, ENFIN ! Elle apportera sûrement beaucoup de choses (de l’irritabilité dans les vannes à coup sûr, son duo avec Will Forte sera douloureux à mettre en place et jauger). Mais encore une fois, l’ajout de personnages n’est pas la meilleure solution non plus. Tant que les interactions restent dans le même schéma, la série ne décollera pas.

Il faut retrouver foi dans le concept et peut-être réfléchir à une conclusion. Il y a tant de choses à dire sur les désirs secrets de chacun, entre l’amour perdu de Lewis, le frère de Tandy, la maladie de Melissa, il y a pourtant un fort background psychologique à travailler. Ce n’est peut-être pas le ressort comique le plus efficace mais ce n’est pas le nuage toxique qui peut renouveler les intrigues en saison 4….

On croit au concept, on croit en la série. Il faut maintenant raconter quelque chose et ne pas se reposer sur des acquis !


Suivi critique de quelques épisodes de la saison 3 :

Il y avait un long gap entre l’épisode 5 et celui de cette semaine car la série ne parvenait que rarement à élever le niveau, rebattant les mêmes cartes. Il y a eu de rares cas l’avant dernier épisode, où l’humour était vraiment pertinent. Tandy et son costume de dinosaure était la caution humour et rien ni personne d’autre n’arrivait à offrir quelque chose de frais. Et voici que l’épisode de rentrée du printemps après 3 mois de pause nous propose quelque chose de différent. L’épisode 3×10 Got Milk? nous montre… des gens ! Une soirée de gala se déroule sous nos yeux avec la géniale Kristen Wiig qui tente de faire sourire un parterre de culs serrés. Laura Dern joue une richarde qui, elle, arrive à dérider la foule sans mal. On comprend vite que nous sommes quelques années avant la propagation du virus qui a décimé la planète. Kristen Wiig joue donc une survivante qui profite d’un bunker pour survivre. L’épisode passe à une vitesse folle et parvient totalement autre chose que le tout premier épisode de la série. L’épisode raccroche ensuite les wagons avec simplicité et intelligence. On a hâte de la voir dans cette saison 3 mais attention, rajouter des personnages n’est pas toujours la meilleure solution pour rafraîchir la série. star-full-yellow-smallstar-full-yellow-smallstar-full-yellow-smallstar-full-yellow-small

3×05 The Power of Power star-full-yellow-smallstar-full-yellow-smallstar-full-yellow-smallstar-half-yellow-small

Nouveau décor, nouvelles interactions ? En changeant la maison par un grand complexe de bureau, la série se permet de rebooter sa formule. Avec l’electricité et la clim’, le groupe semble rebooster. Mais les scénaristes ont décidé de rester sur les rivalités entre personnages. Il aurait été plus intéressant de vraiment profiter de ce luxe pour nous offrir un monde sans limite comme dans le pilote ou comme les rares scènes d’orgie de plaisir (Tandy et sa piscine de Margarita est de retour). La bonne idée est surtout de faire de Melissa, une psychopathe en devenir. January Jones peut enfin montrer son talent.

3x05-the-power-of-power

3×04 Five Hoda Kotbs star-full-yellow-smallstar-full-yellow-smallstar-full-yellow-smallstar-half-yellow-small

Le groupe quitte donc leur maison de Malibu pour partir sur les routes refaire leur vie. Ce road trip à bord d’une DeLorean, d’un bus de prison ou du camion de l’Agence Tout Risque est plutôt drôle et frais. Tandy redevient insupportable et les idées foisonnent (la voiture automatique, San Francisco…). Le changement de décor et l’aspect moins statique des personnages font du bien à la série. Encore une fois, la fin d’épisode relance la machine comme souvent.

3×03 You’re All Going to Diet star-full-yellow-smallstar-full-yellow-smallstar-full-yellow-smallstar-half-yellow-small

La bande continue de souffrir du manque de cohésion depuis que Pat semble avoir disparu. Mais là où l’épisode gagne beaucoup de points est dans l’humour et les idées de gags. Tandy arrive à ne pas devenir insupportable puisque, pour une fois, ses blagues sont davantage drôles que lourdes. Carol qui crache à plusieurs reprises, les poissons, les phrases du mur détournées, rien n’est raté. Il reste toutefois des intrigues qui commencent un poil à peser et une hystérie un peu trop insistante. Mais la décision prise en fin d’épisode peut apporter beaucoup à la série.

3×01/02 star-full-yellow-smallstar-full-yellow-smallstar-half-yellow-small

On avait laissé notre groupe aux prises avec de nouveaux arrivants venus en bateau et armés. Après avoir laissé Mike mourant, Thandy retrouvait ses colocataires pour débuter une nouvelle période de leur vie. Mais l’arrivée de ce trio armé les surprend. Rapidement, alors que Melissa (January Jones) en élimine un (Jon Hamm en caméo rapide et pied de nez à leur duo dans Mad Men), les deux autres disent venir en paix.
Adoptés par le groupe, Pat et Lewis cachent quelque chose, mais quoi ?
C’est cette ambiance de mystère qui plane beaucoup trop longtemps dans cet épisode, la faute à des scènes longues entre Pat et Thandy qui n’apportent rien à l’intrigue. C’est seulement par Lewis, au détour d’une dialogue, que l’on comprendra que Pat est le véritable ennemi. La situation change du tout au tout à quelques minutes de la fin de l’épisode mais est rapidement résolu.

last man
L’épisode semble assez décousu et mal rythmé. La passion de Pat pour les décorations de jeans n’est pas la meilleure blague de la série et on insiste là-dessus. Avare en gags, l’épisode est bavare et ne propose aucune piste pour la saison à venir à part ce fameux secret entre Pat et Lewis. Gardons en tête que la série sait construire de belles choses et on a hâte de voir ce que nous réserve cette saison 3 qui n’a pas très bien commencé en audiences non plus (2.2 millions de personnes seulement contre plus de 3 la saison dernière). Ce secret peut-il désamorcer la situation et faire évoluer la série vers une certaine conclusion ?

last-man-s3