Dragon Ball Super épisode 73 : Gohan fait son cinéma

Dragon Ball Super épisode 73 : Gohan fait son cinémaScore 75% Score 75%

L’épisode 73 n’a pas été diffusé le dimanche 1er janvier, car c’était bien évidemment un jour férié au Pays du Soleil Levant. Mais dès dimanche dernier 8 janvier, la série a repris, avec un Gohan qui réendosse le costume du Great Saiyaman !

 

dragon ball super

©Toei

Vous l’aurez compris, il s’agit toujours d’un épisode filler. Mais celui-ci était loin d’être ennuyeux, bien au contraire ! Nous retrouvons Jaco le patrouilleur intergalactique que nous n’avions plus vu depuis le début de l’Arc Black. C’est un personnage sympathique qui gagne à être mis en avant. Dégustant un ramen tandis qu’il fait une pause ( je ne peux pas m’empêcher de montrer une image de ce plat nippon emblématique, ça donne l’eau à la bouche ), il précise qu’il doit conduire en prison un étrange poulpe du nom de « Watagash », considéré comme un dangereux criminel. Celui-ci s’échappe vers la planète Terre. Et oui, sinon ce ne serait pas drôle.

dragon ball super

©Toei

 

Pendant ce temps-là, Gohan et Videl ont la surprise de découvrir que les aventures du Great Saiyaman sont adaptées à la télévision. Combattant toujours le grand Satan ( père de Videl, beau-père de Gohan et accessoirement grand-père de Pan ), le Great Saiyaman est incarné par Barry Karn, un acteur qui véhicule tous les clichés de la star hollywoodienne entourée de groupies, de caméras, et qui méprise hautement ses assistants. Soit tout le contraire de Gohan qui se voulait discret !

 

©Toei

Videl fonce sur le plateau de tournage pour en savoir plus. Satan lui explique que Barry, devenant de plus en plus célèbre, a eu l’idée d’incarner le rôle d’un héros ringard. Les oreilles de Gohan doivent siffler. Mais le pire c’est quand Barry tente de séduire Videl en lui proposant un autographe. Videl, qui était très discrète depuis le tout début de la série Dragon Ball Super, retrouve son ancienne personnalité de garçon manqué en refusant la proposition du bellâtre. Ça, c’est envoyé !

 

©Toei

Durant le tournage, Barry se montre de plus en plus tyrannique. Refusant d’exercer lui-même ses cascades « parce qu’une star aussi célèbre que lui ne doit pas se blesser », il exige même que sa doublure saute par-dessus un tank, sans filet. C’est donc logiquement Gohan qui va incarner la doublure, chose plus qu’ironique quand on sait que c’est lui, le véritable Great Saiyaman. Réalisant la cascade sans aucun problème, ( et explosant le tank par la même occasion ) Gohan devient subitement acclamé de tous sur le plateau de tournage, à la plus grande colère de Barry qui voulait qu’il se blesse durant la scène !

 

©Toei

 

Mieux encore : en rentrant chez lui, munis de son costume, Gohan redevient un héros malgré lui en arrêtant deux braqueurs de banque. Nous retrouvons même Krillin dans son nouveau rôle de policier faisant régner la justice dans Satan City ! Mais Gohan, en voulant intervenir, explose un mur et écrase Krillin par la même occasion. Hum. Clin d’œil savoureux, les deux braqueurs sont exactement les mêmes que ceux combattus par le Great Saiyaman et Videl au début de l’Arc Buu ! Ce n’était ni redondant ni ennuyeux, au contraire. La boucle est bouclée, et le discret Gohan semble renouer avec ses racines de héros.

©Toei

Evidemment les choses ne se passent pas comme prévu, et le fameux « Watagash » prend possession du corps d’un des bandits, à la manière de Ginyu. Mais Gohan le met hors de combat, bien qu’il ne sache pas que le « poulpe extraterrestre » est derrière tout ça. Notons par ailleurs que c’est Masako Nozawa qui prête sa voix à Goku dans la version originale, soit une dame japonaise qui crie des kaméhaméha comme personne. Elle prête également sa voix à Gohan et Goten, et ce qui est savoureux, c’est que quand Gohan faisait son discours de héros face aux bandits, c’était la voix de Goku, plus franche et déterminée, qu’on entendait ! Gohan a une voix plus timide et polie, et ce n’était plus du tout ce ton-là qui était employé. EST-CE UN SIGNE QUE GOHAN REPREND DES FORCES ? Hihi. On aimerait bien le croire.

 

©Toei

Mais que serait un héros sans une jeune fille qui perce son secret ? C’est ce qui finit par arriver avec Cocoa Amaguri, un genre de musical idol à la japonaise qui joue l’amoureuse de Great Saiyaman dans le show télé. Elle découvre que Gohan est le vrai Great Saiyaman à cause d’une conversation malheureuse avec Bulma, et du coup, fait du chantage à Gohan. Mais elle ne lui demande que de la raccompagner chez elle en volant. Pourquoi pas.

 

©Toei

 

Mais là, forcément, Jaco débarque sur terre à la recherche de Watagash, ce que Gohan ne sait pas. Jaco pense que c’est le Great Saiyaman qui est possédé par Watagash, car évidemment, c’est le héros le plus fort qu’il croise sur la planète ! ( Goku et Vegeta étant partis s’entraîner ). Jaco menace d’atomiser Gohan, et là, stupeur, c’est la fin de l’épisode ! On ne s’attendait pas du tout à ce que le cliffhanger arrive aussi vite. Or, cet épisode était vraiment bon pour un simple filler. C’est la première fois que le Great Saiyaman n’est pas ennuyeux à regarder ! Et si c’est moi qui le dis, c’est que c’est bon signe. Symbole même de la déchéance de Gohan durant l’Arc Buu, surtout après tout ce qu’il a été capable de faire durant l’Arc Cell, ce costume était plus ridicule qu’héroïque, plus « cringy » qu’attendrissant et plus ringard que sympathique. C’était à se demander ce qui était arrivé à Gohan, qui était de plus en plus faible et inintéressant. Et là, non ! C’était frais et très intéressant de le voir à nouveau dans son costume, tout simplement parce qu’il n’était plus ridiculisé.

 

Jaco en plein cliffhanger ©Toei

C’était Barry Karn qui était le plus idiot dans l’épisode. Véritable symbole de superficialité, il est le parfait stéréotype du bellâtre aux dents blanches, hautain et sans valeur, une vraie coquille vide qui attire la gloire, pourtant. Gohan représente son parfait contrepied : il a d’immenses talents qu’il ne dévoile à personne à cause d’un manque de confiance en lui, et c’est quand il sort de sa discrétion pour en mettre plein la vue à Barry qu’il redevient un héros. Acclamé par l’équipe de tournage, battant de vrais méchants ensuite, on retrouve les vieilles aventures qui nous plaisaient enfants. On peut dire que Gohan a un petit côté Spiderman / Peter Parker qui est maladroit mais sympa, et qui n’hésite pas à sauver la veuve et l’orphelin, sans jamais faire preuve de vantardise mal placée. Les personnages, mêmes secondaires, on plus de personnalité qu’en temps normal, ce qui est grandement appréciable. Rien à dire, sinon qu’on veut plus de fillers aussi réussis ! On attend la suite avec impatience.

@Toei

Voici le trailer de l’épisode 74, et il va sans dire qu’il est rempli de spoilers :

 

 

Review

75%

Summary Gohan reprend du galon !

Divertissant
75%

About The Author

2 Comments

  1. Ah tu sais… si seulement pouvait redevenir le beau gosse bad ass de l’époque de Cell et contre Super Boo.

    Réponse
  2. Je parle de Gohan bien sûr.

    Réponse

Laisser un commentaire

Free WordPress Themes, Free Android Games
%d blogueurs aiment cette page :