Dans les épisodes précédents de Dragon Ball Super, nous avions assisté à un match de baseball au sommet, entre les équipes de Beerus et de Champa. Après une partie mouvementée, d’autres dangers guettent nos héros. En quoi consistent-ils ?

 Le début de l’épisode commence comme il se termine, c’est-à-dire que les scénaristes ont décidé de montrer la scène finale de la mort de Goku en premier. Le reste de l’épisode n’est donc qu’un long flashback qui explique ce qui a bien pu arriver avant. Malheureusement, le rendu n’est pas aussi réussi qu’il aurait dû l’être. C’est déjà très risqué d’opérer de la sorte, car cela tue tout le suspens… Mais en plus, comme nous allons le voir, cet épisode n’a pas du tout réussi à construire toute la tension dramatique qui débouche sur cette dernière scène. Petite explication.

Au début, tout semblait bien parti. Goku était beaucoup plus sérieux et silencieux que d’ordinaire, concentré à rechercher le Ki de Hit. Les moments de pause, comme quand on perçoit le bruit du vent dans les arbres, tout cela apportait une touche de concentration façon kung-fu qui est plus que bienvenue dans un univers comme Dragon Ball. Seulement interrompu de temps en temps par Chi-Chi, il finit par se résoudre à faire les courses, non sans continuer à rester concentré. Cela donne des scènes ahurissantes où il se balade avec un énorme espadon sous le bras, sans regarder devant lui. Ça aurait pu être drôle, mais comme d’habitude chez Goku, ça en devient… gênant et sans intérêt. Comme le moment où il effraie des vendeuses inutilement. Et sa nourriture risque de ne plus être aussi fraîche s’il regarde par terre ou dans des bouches d’égout, à la longue. Bref.

Autre moment gênant et dont on se serait bien passé : Gohan qui se déguise en Saiyaman pour pister son père et comprendre ce qui se passe. Goten accepte de le suivre, et il balance même à son grand frère que son déguisement est « vraiment nul ». ENFIN quelqu’un qui lui dit, à Gohan, que son costume craint vraiment !!! Il en aura fallu du temps. Je retire ce que j’ai dit, j’adore cet épisode ^^

Le seul passage intéressant, c’est le moment où Hit est engagé à tuer de mystérieux antagonistes ( a priori, ils n’ont pas de nom ) sur une planète tout aussi anonyme. Frost est toujours porté disparu, selon une affiche. Hit entre sans difficulté dans leur repaire, suspend le temps grâce à ses pouvoirs, et tue le chef de gang instantanément. Bien que Frost soit absent, Hit se promène au milieu de sombres monuments, ressemblant étrangement à des tombes, qui décrivent la silhouette d’une créature avec deux énormes cornes. Ce qui ressemble beaucoup à Frost, quelque part. Plus étonnant encore, après son forfait, Hit prend le collier qu’il a dérobé plus tôt et l’accroche à la corne d’une de ces sculptures. Est-ce que c’est Frost, ou quelqu’un de sa famille qui a engagé Hit pour effectuer ce massacre ? … On n’en sait encore rien, mais ce détail aura sûrement de l’importance.

dragon ball super

Vient le moment où Goku doit être tué. Hit est déjà sur la planète Terre et rien n’indique comment il a pu s’y rendre. Goku se change en Super Saiyan Blue, mais il sait qu’il ne peut rien contre Hit. Le mercenaire est devenu infiniment plus rapide par rapport au dernier tournoi, et même Goku ne peut plus compter sur l’espace « d’une seconde » pour riposter. Envoyé par terre d’un seul coup de poing dans la poitrine, Goku est étalé au sol. Piccolo, Gohan et Goten ne peuvent que constater ce qui s’est passé. Mais là où le bât blesse, c’est que cette mort laisse complètement indifférent. L’épisode n’a pas réussi à instaurer ne serait-ce qu’un peu de suspens décent. Tout est plat comme rendu, et on ne parvient pas à être atteint d’aucune sorte. Cette « mort » est un peu comique, avec Goku qui ressemble à un pantin complètement sonné. Or, on se souvient des scènes de morts dans Dragon Ball Z, cent fois plus épiques et bouleversantes que ça. Pour ce qui est de Raditz et de Futur Gohan, ils sont morts avec les yeux blancs, ce qui leur donnait un air de cadavre bien effrayant à souhait. À chaque fois que Goku mourrait, se sacrifiant pour la planète Terre, c’est toujours en héros qu’il nous quittait, avec un dernier au revoir vraiment classe. Là… cette mort est tout sauf héroïque. C’est genre : « Pouf, t’es mort, je t’ai touché ! »…….Euh…Ah bon ? Et c’est tout ? Et le semblant de cliffhanger qui vient ensuite n’intéresse pas non plus. Je sais bien qu’il s’agit d’un simple filler, et qu’il ne fallait pas en attendre plus. Mais c’est tout de même étonnant, quand on sait que les deux précédents fillers étaient bien plus divertissants et mieux construits que celui-là…

 

Voici le trailer de l’épisode 72, et là HORREUR. On voit un Goku bien vivant en train de se battre ! Mais what ? Les animateurs ont tué tout ce qui restait d’intérêt et de suspens en diffusant de telles images. Pire encore, on peut déjà s’apercevoir que c’est très mal dessiné. Je sens que le prochain Noël se déroulera sans DBS.