On ne va pas s’acharner mais après un épisode 6 plaisant, le 7 revient à des travers insupportables.

On le sait. “Si on n’aime pas, on ne regarde pas” allez vous nous dire. Oui sauf que l’on est curieux et que “si vous n’aimez pas ce qu’on dit, ne lisez pas”. Voilà. Les politesses sont faites.

Cet épisode 7 possède plus d’incohérences que de crédibilité et le spectateur en ressort lessivé par tant d’énergie gâchée. Pour bien parler de cet épisode, il faut spoiler, donc attention SPOILERS.

On commence par le meurtre de Sydney. Jusque là, l’épisode part sur des sentiers connus. Simplement, Sydney a la tête du show, qui tire les ficelles désormais ? Le programme Return To Roanoke est diffusé après coup mais le tournage est supervisé par qui ? On commence à se poser des questions quand les séquences de confessionnal sont proposées, le genre de séquences qui sont faites sur ordre de la production après les événements. Vu ce qu’il se passe dans cet épisode, on doute que les intervenants veuillent faire quoique ce soit devant les caméras. En d’autres termes, le concept de la saison se trouve un peu bâclé ou décrédibilisé.

roanoke

AMERICAN HORROR STORY: ROANOKE — Pictured: Kathy Bates as Butcher. CR: Frank Ockenfels/FX

Ne revenons pas sur l’ambiance de la saison qui joue toujours sur les mêmes rebondissements et nous assomme avec Sarah Paulson qui ne fait que crier. Lily Rabe s’en sort magistralement bien. La saison ne durera que 10 épisodes et c’est peut-être mieux comme ça. Le gore n’est pas la solution tout comme les moments de terreur simple. En d’autres termes, le concept d’émission dans la série n’existe plus puisqu’on retombe sur les mêmes travers que le début de saison. On a beau voir les acteurs brandir leurs téléphones portables pour filmer, ça devient ridicule quand même les rednecks le font. Le found-footage est rarement réussi et American Horror Story tombe en plein dans les erreurs à ne pas faire.
American Horror Story nous a habitué à bien mieux. A moins d’être fan des derniers films d’horreur raté de type Annabelle ou Ouija, on ne voit pas très bien ce qui est à retenir dans cette saison. Ah si, un twist attendu avec des acteurs qu’on attend de pied ferme. Encore un.